2020 en dix lectures

On sera tous d’accord pour dire que 2020 a été un peu « spéciale », non ? En parcourant mes lectures de l’année je suis remonté dans le temps et les bouquins qui datent de Janvier ou février m’ont fait un petit choc. J’ai l’impression que j’ai lu ça y’a des siècles. Et non, c’était déjà 2020 quand j’ai lu Les chevaliers du Tintamarre ou Les flots sombres. Saperlipopette, quelle année. Mais ça m’empêchera pas de vous faire mon petit bilan sous la même forme que l’an dernier, ça n’a pas été difficile, j’ai eu pile 10 lectures vraiment marquantes cette année : voici 2020 en dix lectures.

1 – Le courtois

2020 a commencé avec le soleil et les cigales grâce à Guy Gavriel Kay et sa Chanson d’Arbonne. C’était un plaisir de découvrir l’auteur dans un contexte de Provence médiévale qui lui va si bien. Si vous voulez découvrir une tragédie au pays de l’amour courtois, je ne peux que vous conseiller ce petit bijou qui allie l’ambiance, la complexité et une bonne grosse rafale d’émotions dans la tronche du lecteur.

2 – Le pas courtois

Je me suis lancé cette année dans la trilogie des Green Bones en VO avec Jade City et Jade War. Fonda Lee a créé une saga à la saveur particulière dans le paysage de la fantasy, Jade City est l’histoire d’une famille de la pègre sur une île fictive d’inspiration asiatique. La richesse de Kekon vient de l’exploitation du Jade, qui leur procure des facultés surhumaines mais représente des atouts économiques et politiques énormes, et bien sûr il y a des rivalités entre les clans de l’île. Green bone saga est une série prenante, assez lente, mais aux personnages extrêmement bien écrit, subtils et nuancés. J’attends le troisième tome avec impatience.

3 – Le pilier de comptoir

On était déjà en 2020 quand Mnémos a sorti Les chevaliers du Tintamarre de Raphaël Bardas, une épopée drôle et touchante avec son trio de bras cassés au grand cœur. Silas, Rossignol et La Morue m’ont emporté dans leur enquête chevaleresque et loufoque, pour porter secours à une demoiselle en détresse dans l’étrange cité de Morguepierre. En voilà une belle histoire d’amitié marrante et bien arrosée.

4 – La crapule

J’ai déterré une série de ma PAL sur un coup de tête et Ô joie, j’ai découvert que c’était vachement bien ! Hope & Red de Jon Skovron est une aventure de fantasy relativement classique dans un milieu de voleurs et de pirates, mais avec juste ce qu’il faut de twists et d’originalité pour le rendre attachant. C’est fun, ça tabasse, les personnages sont attachants et ça m’a mit de bonne humeur. Par contre les couvertures sont assez moches…

5 – Le marin

Je l’attendais de pied ferme, cette suite des Chevauche-brumes, et on peut dire que j’ai pas été déçu. Les flots sombres a eu le toupet d’être encore meilleur que le premier roman de Thibaut Latil-Nicolas, il approfondit son univers, il s’amuse à varier les ambiances tout en gardant ce sens du rythme, du spectacle et du fun. Mnémos m’aura régalé en ce premier semestre 2020, décidément. Et voilà que le jour même où j’écris ces lignes, l’éditeur nous tease le troisième tome pour 2021, avec toujours une magnifique couverture de Qistina Khalidah !

6 – L’explosif

La voilà, la conclusion de la seconde série de John Gwynne, le feu d’artifice épique, intense, déchirant qui conclut sept romans dans les Terres Bannies. A time of courage nous conte la fin de cette grande guerre où Riv, Drem, Bleda et leurs camarades vont tout miser pour défendre leurs idéaux et les gens qu’ils aiment. John Gwynne maitrise la narration épique et le développement de personnages pour nous amener à des moments d’émotions exceptionnels. C’est ce qui se fait de mieux en fantasy épique, et j’ai hâte de commencer sa nouvelle série qui sort en 2021.

7 – L’ultime tragédie

Encore un dernier tome ! On l’aura attendu cette fin des Récits du Demi-Loup de Chloé Chevalier, et c’est entre deux confinements qu’on a pu mettre la main dessus, affrontant virus et rafales de gel hydroalcoolique pour mettre la main sur le précieux Clémente nous soit la pluie. La tragédie qui se joue dans le royaume, qui lie les princesses et leurs suivantes, est brillamment racontée par l’autrice. Les relations personnelles compliquées, et les malentendus qui en découlent, sont le moteur de cette grande fresque, à la fois très intime et très puissante.

#JeSuisPenultieme

8 – L’atmosphérique

David Bry faisait déjà partie de mes 10 choix 2019, donc quand L’homme sans nom m’a proposé la lecture de La princesse au visage de nuit, j’ai pas hésité longtemps. Et quel belle lecture ça a été, un roman d’horreur, d’ambiance, de nostalgie qui nous plonge dans la campagne française, et dans l’enfance de son héros traumatisé. L’intrigue est dense mais se déroule sur un rythme de thriller implacable, on découvre les secrets et les drames du passé dans une atmosphère géniale.

9 – La claque surprise

Quand ActuSF a proposé la lecture de sa série La dernière geste de Morgan of Glencoe, j’ai accepté par curiosité vu les très bons échos mais j’étais un peu méfiant. Dans mon oursitude, un roman de leur collection Naos (plutôt orientée Jeune adulte) allait être au mieux sympathique, mais gentillet quoi. Oui, faut encore que je travaille sur mes préjugés. Là j’me suis pris une sacrée claque en deux actes, Dans l’ombre de Paris était déjà une très bonne surprise, avec des personnages très travaillés et une fin explosive, mais L’héritage du rail a surpassé le premier tome pour offrir une aventure de dingue, émouvante et réjouissante.

10 – L’epic-maman

Ma dernière lecture marquante a été The sword of Kaigen de M. L. Wang, lauréate du prix SPFBO (self-published fantasy blog-off) qui nous offre une aventure de fantasy dans un univers d’inspiration japonaise avec une petite touche Avatar : Le dernier maître de l’air. Le roman a un aspect militaire mais se distingue aussi avec une des protagoniste qui est une mère, et c’est un type de personnage finalement pas très courant dans le genre. Tout l’arc de Misaki résonne avec sa jeunesse mais ses préoccupations de mère et de femme de clan, ça en fait un personnage profond avec du vécu et de multiples facettes. Nul doute qu’on retrouvera le sous-sous-genre « epic-mum » dans d’autres romans.

28 réponses

  1. Belle liste ! J’avais déjà noté les romans de Morgan of Glencoe, ça me conforte dans ma motivation. On en a lu pas mal en commun, notamment les suites de séries que j’ai beaucoup aimé aussi (Demi-Loup, Chevauche brumes). Bonnes fêtes de fin d’année et de belles lectures pour 2021 !

  2. Belle liste et beau rappel du fameux pénultième j’ai réussi à le ressortir une fois j’étais toute fière. Je te rejoins totalement sur les deux Mnémos au passage, très belle année à ce niveau là !

  3. À jamais le pénultième.
    Il faudrait d’ailleurs que je lise enfin les tomes 3 et 4. Et « Dans l’ombre de Paris ». Et « Chevauche-Brumes ». Et du Guy Gavriel Kay. 2021 ne sera jamais assez longue, on peut pas prolonger un peu 2020 d’abord ?

  4. Une bien belle liste 😛

    J’ai aussi lu le GG Kay en début d’année et il sera aussi surement dans mon top (si il ne se fait pas détrôné par d’autres, parce que si je l’ai vraiment bien aimé, j’ai quand même la comparaison avec les Lions d’Al Rassan qui avait été un gros coup de cœur qui me laisse un peu de retenu sur mon avis de celui ci.)

    La série de Morgan of Glencoe, et le Wang seront lu l’an prochain !

    Je suis vraiment contente de voir que tu as apprécié Hope & Red. Lors de ma lecture, en VO avant de savoir que ça allait être traduit, j’avais été vraiment très agréablement surprise. D’ailleurs il était entré dans mon top fantasy alors que cette année la j’avais lu 350 livres (soit 150 de plus que cette année pour moi xD)
    Il me reste le T3 à lire d’ailleurs (je ne sais pas pourquoi quand j’aime une série j’ai toujours tendance à faire traîner très longtemps le dernier tome oO)

    Je me tâte aussi de lire la suite de Chevauche brume. Le premier ne m’avait pas déplu mais je trouvais quand même l’intrigue un peu recyclée et je n’avais pas plus accroché que ça aux personnages (sans que ça soit un avis « bof », on était légèrement au dessus).

    Il faut aussi que je continue les Chloé Chevalier, plus qu’un tome par an ça serait cool xD (faudrait que j’ai moins de séries en cours aussi lol)

  5. 2020, cuvée spéciale, je confirme. Mais perso, j’aime pas me dire qu’il y a des bonnes ou des mauvaises années. J’ai passé de bons moments dans celle-ci ; elle a été rude, mais bien moins que ne le serait une guerre ou une famine. Pour être honnête, je m’inquiète plus de ce que la suite nous prépare…

  6. Ouhhh quel beau top 2020, il faut que j’en fasse aussi et ça va être rude. Marrant Hope & Red est aussi un premier tome que j’avais trouvé surprenant, alors que je ne m’y attendais pas, acheté 3€ d’occaz’. La Pricesse au visage de nuit est une petite bombe et j’encense littéralement Morgan of Glencoe depuis que j’ai lu son premier tome et qu’il m’a fait pleurer toutes les larmes de mon corps (le second a commencé pareil). Pour les chevauche brume j’attends que mon papa les finisse et l’attente est rude, ce sera pour 2021 a priori ^^
    Pour le reste les Kay me sont toujours aussi hermétiques… quant aux Chloé Chevalier je les ai repérés depuis longtemps mais incapable de me lancer dedans et les autres sont inconnus au bataillon ^^

  7. C’est très fantasy cette liste dis donc, comme c’est surprenant ;p
    Il faut que je m’occupe du tome 4 de Chloé Chevalier, c’est pas comme si je l’avais pas dans ma liseuse en plus…

  8. Très joli top! Je te rejoins complètement sur La dernière geste et La princesse au visage de nuit, deux de mes lectures favorites de 2020 également.

  9. C’est en te lisant que j’ai pris Wyld et Troie, j’essaye de mettre un peu plus de fantasy dans mes lectures pour 2021, j’avais pas trop accroché à chevauche-brumes mais j’ai grand espoir pour les autres qui m’attendent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.