Knight’s Shadow, To mayhem and fighting

Knight's Shadow est la suite du très excellentissime Traitor's blade par Sebastien de Castell dont je parlais déjà par ici. Pour tous les amateurs de trucs pointus ou aiguisés qui zigouillent des gens méchants avec classe, on retrouve les personnages de Falcio, Kest et Brasti qui doivent maintenant se démerder pour placer la petite Aline sur le trône malgré le fait que tout le monde les déteste encore, ce qui peut compliquer les choses quand on veut se la jouer subtil... Comme dans le premier tome, les Greatcoats sont considérés comme des traitres et des lâches par une grosse majorité des habitants de Tristia vu qu'ils n'ont rien fait pour défendre le roi Paelis quand les ducs sont venus prendre…

Continuer la lectureKnight’s Shadow, To mayhem and fighting

Havrefer Tome 1 : Le héraut de la tempête, Ville fantôme

 Le héraut de la tempête est le premier tome d'une nouvelle série éditée chez Bragelonne, Havrefer. Il raconte à travers une galerie de personnages variés le destin de la ville éponyme, une cité portuaire immense, carrefour culturel rongé par la pègre et la corruption. Ce qui a attisé ma curiosité dans la présentation du bouquin, c'est précisément cette phrase : "lorsqu’on lui demande de résumer en quelques mots son œuvre, Ford présente Havrefer comme la rencontre de Légende et Sur écoute (The Wire)". En voilà un parallèle acrobatique et intriguant ! Pour légende, j'ai pas trop vu de lien à part le personnage de "grosse baraque blasée soldat sur le retour", mais pour The Wire oui, on retrouve effectivement des…

Continuer la lectureHavrefer Tome 1 : Le héraut de la tempête, Ville fantôme

Même pas mort, la beauté d’une tête tranchée

 Bellovèse est un fils de roi exilé, son oncle Ambigat a tué son père et chassé le reste de la famille (Bellovèse, le petit frère et la mère) au fin fond des terres bituriges. Au bout de quelques années, le tonton se dit que finalement, ces deux héritiers qui trainent ça fait désordre, donc il les rappelle pour les envoyer faire la guerre en première ligne, comptant sur leur manque de formation et leur jeunesse pour se débarrasser d'eux sans se salir les mains. Pas de bol, notre jeune héros semble réticent à mourir même avec cette blessure fatale en pleine poitrine. Sorcellerie ? Coup de bol ? Queue de phœnix ? Jean-Philippe Jaworski commence, avec ce livre "Même pas…

Continuer la lectureMême pas mort, la beauté d’une tête tranchée

Royaume de vent et de colères, Mistral hurlant

 Voilà, c'est toujours pareil avec les marseillais, ils sont pas foutus de faire comme tout le monde. C'était déjà vrai à la fin du XVIe siècle, époque à laquelle se déroule "Royaume de vent et de colères" de Jean-Laurent Del Socorro. Dans ce roman (enfin dans la vraie vie aussi hein, ça s'appelle l'Histoire) toute la France est sous le pouvoir d'Henri IV après son accession au trône... Toute ? Non, car un village d'irréductibles gaulois résiste à l'autorité ! Le village en question c'est Marseille, dirigé par Charles de Casaulx et établie en "République indépendante". 1596, l'armée du roi est aux portes de la ville, les soldats et miliciens se préparent à défendre la cité phocéenne. Dans ce contexte,…

Continuer la lectureRoyaume de vent et de colères, Mistral hurlant

Chien du Heaume, Douce brutalité

Quand on commence à s'intéresser à la Fantasy, il est toujours un peu compliqué d'attaquer la bibliographie d'un auteur car soit il a déjà une série de 15 tomes à rattraper, soit son dernier livre et le premier tome d'une beaucoup-logie et on se dit qu'on va attendre la fin plus de 20 ans. Donc en général, grosse méfiance, tu te renseignes, tu trempes un orteil dans la piscine pour voir si une armée de piranhas ne va pas vouloir te torturer pour les années à venir (bon, parfois on s'en plaint pas trop non plus). Donc quand je suis tombé sur Chien du Heaume, petit roman de 200 pages qui se suffit à lui-même, il a fait figure de…

Continuer la lectureChien du Heaume, Douce brutalité

Les héros, le pont de la rivière gouaille

Je continue donc ma découverte de l’œuvre de Joe Abercrombie. Après ses quatre premiers romans, on sait déjà que le monsieur a un univers bien crade, sombre et violent, que son monde médiéval est peut-être plus proche de notre vrai moyen-âge que des paladins en armures lustrées et des elfes Yves Rocher qui chient des coquelicots. "Les héros" continue sur le même ton mais change un peu la donne, à la limite de l'exercice narratif et stylistique, l'auteur va nous raconter trois jours dans la vie de soldats qui pataugent dans la boue... Attention, ça va trancher... Tout comme "Servir Froid", ce roman se passe dans le même univers que la trilogie de la première loi mais se suffit à…

Continuer la lectureLes héros, le pont de la rivière gouaille

Blizzard, le secret des esthètes, Winter is running

Blizzard - Le secret des esthètes est la nouveauté fantasy des éditions Mnémos, ça sort du four et ça crépite encore. J'aime bien cet éditeur, ils sortent peu mais souvent de belles choses... et d'ailleurs faut toujours que je ponde une critique pour l'excellent Chien du Heaume, je traine... Mais c'est pas le sujet du jour, ici Pierre Gaulon nous est présenté comme un nouveau venu dans le genre même s'il officie déjà dans le monde du thriller (pas les zombies qui dansent en veste rouge, les livres). Le présent roman se penche sur les aventures de Chasseur, qui coule de jours heureux mais un peu frileux en compagnie de Blizzard, vieil homme avec qui il s'est exilé dans les…

Continuer la lectureBlizzard, le secret des esthètes, Winter is running

Acacia tome 2 : terres étrangères, numéro d’équilibriste littéraire

 Le tome 2 d'Acacia est la suite du tome 1 d'Acacia... Ça vous la coupe, hein ? Et bien oui, l'histoire reprend quelques années après la guerre contre les Meins (et non pas les mains) et on retrouve avec plaisir la famille Akaran à travers ce bon gros pavé. Ce volume va surtout se concentrer sur un des aspects mystérieux du premier tome qui était resté dans l'ombre : le quota et le trafic de brume, cette drogue permettant aux rois de garder le peuple sous contrôle. On va partir à la découverte du commerce auquel se livrent le Lothan Aklun, la Ligue et l'empire Acacian en suivant la mission diplomatique de Dariel qui va rencontrer les représentants Auldeks, alors…

Continuer la lectureAcacia tome 2 : terres étrangères, numéro d’équilibriste littéraire

Le cannibale de Crumlin Road, perdu dans la translation

Depuis un petit moment j'avais bien envie de lire du Sam Millar, depuis l'article plutôt flatteur du magazine Chro qui m'a fait découvrir le bonhomme, plus précisément... Du coup, quand j'ai vu "Le cannibale de Crumlin Road" dans la liste (interminable) de la dernière opération Masse Critique de Babélio, j'ai tenté le coup et voilà que ça passe, je reçois le bouquin pour en faire la critique avec un petit mot gentil des éditions du Seuil dedans. Mais comme je suis un gars plutôt consciencieux et que "Le cannibale" est le second tome d'une série, j'ai fait mon bon élève et j'ai pris le premier en bonus pour faire les choses dans l'ordre. En voilà une belle idée à la…

Continuer la lectureLe cannibale de Crumlin Road, perdu dans la translation

Cornes, la gueule de bois du diable

Vous connaissez Joe Hill ? Non ? Bon... On va repartir du plus simple... Vous connaissez Stephen King ? Si vous répondez "non", quittez ce site tout de suite, j'veux plus vous voir. Voilà, maintenant qu'on est entre gens biens, on peut reprendre. Donc Joe Hill c'est le fils de Stephen King, mais par respect et politesse pour le monsieur (même s'il lira jamais ces lignes, on s'en fout), ne le résumons pas à ça. Les plus BDphiles auront peut-être croisé sa plume sur l'excellente BD "Locke and Key", et les autres auront peut-être vu son nom sur ses premiers romans, à savoir le Costume du mort, Cornes, ou encore Nosfera2. Nous allons nous intéresser ici au second, qui raconte…

Continuer la lectureCornes, la gueule de bois du diable