Le bâtard de Kosigan : Le fou prend le roi, retour de manigance

 Après avoir brillamment manipulé son monde dans L'ombre du pouvoir, le bâtard de Kosigan revient avec sa compagnie de mercenaires dans une seconde aventure intitulée Le fou prend le roi. Toujours écrit par Fabien Cerutti et édité par Mnémos, ce second tome nous plonge encore une fois dans cette France du XIVe siècle pimpée à coups de créatures magiques et de sorcellerie. Rien ne va plus en 1340, la France et l'Angleterre commencent à se taper dessus ouvertement dans les prémices de la Guerre de cent ans, mais dans l'ombre les comploteurs complotent et les assassins assassinent. Dans cette foire à la saucisse internationale, Pierre Cordwain de Kosigan et sa troupe de mercenaires sont engagés par le sénéchal du roi…

Continuer la lectureLe bâtard de Kosigan : Le fou prend le roi, retour de manigance

Divinity Original Sin, le RPG de la démerde

 En 2015, j'ai passé un temps fou sur des RPG, entre The Witcher 3, Pillars of Eternity, Shadowrun ou encore les extensions de Dragon Age... Voir revenir le genre sur le devant de la scène m'a permis de renouer avec ces aventures denses et prenantes où on se perd littéralement. Pourtant, toute l'année j'en ai laissé un de côté : Un jeu que j'avais commencé en 2014 mais qui, à force de frustration et de difficulté, s'était gentiment fait ranger dans la catégorie "Mais ils ont fumé quoi, les développeurs ?". Avec Divinity Original Sin, les belges de chez Larian Studios m'avaient manifestement fait une blague qui les faisait beaucoup rire, mais ils ont pas voulu me laisser m'en tirer…

Continuer la lectureDivinity Original Sin, le RPG de la démerde

Le bâtard de Kosigan, l’honneur c’est pour les losers

 Je suis devenu un habitué de la manœuvre : Je passe à côté d'un bouquin que tout le monde adore et je m'y mets que quand la suite sort, c'est l'art du décalage avec l'actu, ça se travaille. D'ailleurs Nabil Ouali tu perds rien pour attendre... Mais en attendant, penchons-nous plutôt sur Fabien Cerutti et son Bâtard de Kosigan. L'ombre du pouvoir est le premier livre de cette saga dont le tome 2 vient de sortir, vous l'aurez compris. Il se présente sous la forme d'un journal tenu par le fameux Bâtard Pierre Cordwain de Kosigan, fils illégitime en exil d'une grande famille, chef d'une troupe de mercenaires, séducteur à la demande et comploteur maladif. Quand il se retrouve à participer…

Continuer la lectureLe bâtard de Kosigan, l’honneur c’est pour les losers

Pays rouge, la ruée vers l’or

 Me voilà arrivé au dernier roman de Joe Abercrombie se déroulant dans l'univers de la Première Loi ! Si les trois premiers formaient une trilogie unie, l'auteur s'est amusé depuis à écrire des one-shots se faisant écho indirectement mais qui ont chacun leur identité. Après l'époustouflant récit de guerre Les héros, le bon Joe s'attaque de front au western et à tous ses codes. En effet, Pays Rouge nous emmène dans le Pays Lointain, contrée sauvage peuplée d'indigènes et de colons qui souhaitent changer de vie en se disputant les parcelles de terres regorgeant d'or (enfin, à ce qu'il parait...). Ça vous rappelle quelque chose ? C'est normal. Abercrombie nous sert sur un plateau tous les repères bien connus de…

Continuer la lecturePays rouge, la ruée vers l’or

Le seigneur des steppes, big trouble in little China

 A la fin du tome précédent, Le loup des plaines, nous avions laissé Temudjin alors qu'il venait à peine de devenir Gengis, et qu'il avait enfin unifié la plupart des tribus mongoles. Le rêve du Khan prend forme dans Le seigneur des steppes, tome 2 de l'épopée de Gengis Khan. Son peuple chevauche maintenant vers son grand ennemi, la Chine. Si le premier livre de la saga de Conn Iggulden avait des allures de récit initiatique ambiance "into the wild", ici on bascule complètement dans la guerre et la conquête. le grand Khan a maintenant une véritable armée qui déferle avec ses arcs et ses chevaux sur l'empire chinois. Seul problème, un arc et un cheval ça sert pas à…

Continuer la lectureLe seigneur des steppes, big trouble in little China

Des garçons bien élevés, mort aux porcs et gloire aux toutous

 J'ai encore une fois eu le plaisir de recevoir un bouquin de la part de Babelio via leur Masse Critique, cette fois-ci c'était une opération spéciale pour la sortie de Des garçons bien élevés, roman d'un auteur anglais, Tony Parsons. Bon, les policiers qui promettent monts et merveilles, j'me méfie un peu, ça a pas toujours été une franche réussite mais je suis toujours curieux de découvrir un nouvel auteur. Le roman est présenté comme le nouveau phénomène du thriller outre-manche (obviously), traduit et distribué dans notre fière patrie par les éditions de la Martinière. La couverture présente trois cochons dans un paysage rural, une photo sans grand intérêt recouverte de l'éternel filtre noir "parce que c'est un polar", faut…

Continuer la lectureDes garçons bien élevés, mort aux porcs et gloire aux toutous

Les nefs de Pangée, la pêche au très très gros

Pangée est un continent immense, seule terre au milieu d'un océan unique, regroupant les différentes nations de Ghiom. Tous les 25 ans ces peuples participent ensemble à une chasse légendaire, ils partent tuer une créature marine géante, l'Odalim, à bord d'une flotte de nefs gigantesques construites pour l'occasion. La réussite de la chasse conditionne l'avenir de Pangée pour le cycle à venir, un échec est catastrophique. Les nefs de Pangée est un roman écrit pas Christian Chavassieux et paru chez Mnémos dans une édition superbe, à tel point que je l'ai acheté en papier et pas en numérique comme à mon habitude parce que bordel cette couverture, elle pète la rétine. Elle utilise une peinture de John Martin datant de…

Continuer la lectureLes nefs de Pangée, la pêche au très très gros

Les vieux fourneaux, la voix des âges

Si vous lisez mes chroniques merveilleuses avec dévouement et passion, vous vous souviendrez certainement que je vous ai déjà parlé de Wilfrid Lupano à propos de la BD Ma révérence... Et bien depuis, il a écrit presque une dizaine d'autres bouquins. Le bougre continue son parcours de scénariste avec un rythme de malade, ce type est une machine... à écrire... Machine à écrire... OK, la vanne est pourrie... Non mais sans déconner, en deux ans il a écrit plus d'une dizaine de BD, j'arrive pas à suivre moi. Il aura fallu l'intervention providentielle d'un ami qui m'a foutu dans les mains les deux premiers tomes de la série Les vieux fourneaux pour que je découvre celle-ci, non pas que j'ai…

Continuer la lectureLes vieux fourneaux, la voix des âges

Dragon Age Inquisition : Intrus, épilogue de la flemme

 Après un jeu phénoménal et deux extensions généreuses et satisfaisantes, Bioware devait conclure son œuvre en apothéose. Voici donc arriver Intrus, le troisième et dernier contenu téléchargeable qui devra nous apporter toutes les réponses et servir d'épilogue à cette grande aventure. Trespasser (en VO, ça sonne quand même vachement plus classe) se déroule deux ans après la fin de la quête principale, vous êtes toujours à la tête de l'inquisition mais maintenant que le gros de la menace est passé, l'utilité de votre organisation est remise en question et inquiète les puissants de Thedas. Vous êtes invité à défendre votre point de vue devant le conseil de je sais plus quoi quand un corps est retrouvé à deux pas de…

Continuer la lectureDragon Age Inquisition : Intrus, épilogue de la flemme

Le loup des plaines, la naissance du Khan

"Je peux sans aucun doute affirmer aujourd’hui que cet auteur a rempli un vide dans mon cœur qui avait été créé à la mort du sieur David Gemmell". C'est précisément cette phrase seule, tirée du blog "La brève de comptoir", qui a réveillé ma curiosité à propos de Conn Iggulden. Avant ça, l'auteur n'était apparu nulle part sur mes radars (à part sur des blurbs VO des Manteaux de gloire mais ces machins-là ne veulent plus rien dire). C'est un auteur de romans historiques qui s'amuse à retracer le parcours de certaines grandes figures du passé. Ainsi, sa première série Imperator retrace la vie de César mais seuls 2 tomes sont trouvables en Français, et encore c'est pas facile. Sa…

Continuer la lectureLe loup des plaines, la naissance du Khan