You are currently viewing Untethered sky, Monster hunter

Untethered sky, Monster hunter

Depuis la fin de l’excellente saga Green Bone (dont on attend toujours une traduction, mesdames messieurs les éditeur.ice.s), on attend le retour de Fonda Lee et c’est avec une novella chez tor.com que ça arrive. Untethered Sky nous promet de la chasse au gros monstre avec une superbe couverture de Jaime Jones, mais un prix peut-être un peu dur à avaler pour un bouquin de 150 pages, habituel chez cet éditeur. Mais bon, c’est Fonda Lee, prendez mon argent.

Après une attaque de manticore qui endeuille sa famille, la jeune Ester n’a plus qu’un but, devenir « Ruhker ». Ces dresseurs de faucons géants, les rocs, sont au service du roi, leurs bestioles sont les seules à pouvoir chasser les manticores et protéger la population. Ester suit donc son but et intègre les écuries royales, on lui confie une jeune Roc nommée Zahra, et c’est le début d’une vie pleine de sacrifices et de dangers.

Évidemment, pour un bouquin de 150 pages, j’essaye de ne pas trop en révéler sur l’intrigue même si celle-ci est assez linéaire et prévisible. N’y voyez pas un jugement, la prévisibilité n’a jamais constitué un défaut à mon sens, toutes les histoires n’ont pas à être pleines de surprises et de twists qui retournent le cerveau, et ici on voit à peu près où l’histoire nous embarque assez rapidement. On fait la connaissance d’Ester, on suit sa rencontre avec Zahra et le « dressage » qui s’en suit, puis les missions qui vont leur être confiées. L’autrice s’est documentée sur la fauconnerie pour adapter ça à des bestioles qui font la taille d’un humain et l’envergure de trois, et bien sûr, ça présente quelques dangers. Les rocs sont des animaux sauvages impressionnants et le moindre faux pas peut être fatal.

L’univers esquissé ici en quelques chapitres est solide, on est dans une ambiance d’inspiration moyen-orientale qui se base sur deux créatures mythologiques perses, les rocs et les manticores. Ces inspirations se retrouvent dans l’ambiance générale et la culture construite ici, dans les environnements, les vêtements, les plats, etc… L’immersion fonctionne à merveille. Mais on est surtout frappés par l’évocation de ces créatures dans des scènes marquantes, Fonda Lee nous fait nous sentir tout petits devant la majesté de ces bestioles qui pourraient nous tuer en éternuant. On ressent parfaitement que les ruhkers marchent sur des œufs à chaque instant, qu’ils n’ont pas à leurs côté des toutous bien dressés mais de puissantes créatures qui leur obéissent tant qu’elles le tolèrent mais peuvent partir en vrille à la moindre erreur.

Côté personnages, c’est aussi parfaitement exécuté. On s’attache très facilement à Ester et on comprend ses motivations et son caractère obsessionnel qu’elle semble partager avec ses collègues. On va suivre ses relations au sein des écuries royales et spécialement avec deux autres ruhkers, Darius et Nasmin, qu’on suivra plusieurs années pour voir évoluer une relation de respect et de compréhension. Mais bien évidemment c’est le lien entre Zahra et Ester qui représente le cœur du bouquin, ce lien qui ne tient qu’à un fil entre une humaine et un gros piaf qui donne plutôt l’impression de juste tolérer tout ça tant qu’elle y trouve son compte. La relation entre la roc et la ruhker est fascinante à découvrir et donne évidemment un sous-texte sur le lien entre l’humain et la nature, la domination et l’indomptable, en reprenant à son compte l’archétype du compagnon animal assez courant en fantasy.

Ce petit bouquin est donc une réussite, j’ai été emporté par les aventures d’Ester aux côtés de son impressionnante créature. Fonda Lee exploite parfaitement son format pour nous livrer une histoire directe avec un propos, un rythme et une évolution maîtrisée, et des scènes grandioses à couper le souffle.

Couverture : Jaime Jones
Éditeur : tor.com
Nombre de pages : 151
Date de sortie : 11 Avril 2023
Prix : 18,99£ (relié) / 8,99£ (numérique)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La publication a un commentaire

  1. Lutin82

    Je découvre Fonda Lee par ton intermédiaire, et j’avoue que tu as BIEN éveillé mes papilles. J’ai envie d’y goûter et même de déguster.
    Et puis quelle couverture!!!
    Merci… ou pas, dit mon banquier.