Élévation, King plane

Allez, un petit effort, je rattrape mon retard sur les parutions de Stephen King ! Mais pour que l'effort ne soit pas trop insurmontable en ces temps de "j'ai pas trop le temps", j'ai tapé dans la novella sortie récemment chez Le livre de poche : Élévation. C'est petit, c'est léger, ça passe tout seul. Ce petit bouquin nous raconte la bizarrerie qui arrive à monsieur Scott Carey : Il perd du poids. Mais pas comme le super-régime de ton oncle, non. Scott perd du poids tous les jours sans que sa silhouette ne bouge, comme si la gravité autour de lui diminuait constamment. Son problème c'est que fatalement, au bout d'un moment, il va arriver à zéro. Et ça…

Continuer la lectureÉlévation, King plane

War cry, La guerre sans fin

Ça faisait un moment que je voulais essayer une parution de Tor.com, l'éditeur s'est spécialisé dans les novellas SFFF et c'est parfait pour temporiser quand on a peur de se lancer dans le prochain pavé de la PAL. C'est un peu le Une heure-lumière anglo-saxon quoi... Avec plus de fantasy... Quoi de mieux pour se lancer dans cette collection qu'un petit one-shot de ce cher Brian McClellan ? On s'éloigne des poudremages pour suivre un conflit qui s'enlise depuis des années entre deux nations ennemies. Teado a toujours connu la guerre, et depuis son enfance on lui promet la fin prochaine de celle-ci. Mouais. En attendant il est maintenant dans un campement caché sur la ligne de front, avec pour…

Continuer la lectureWar cry, La guerre sans fin

Les sempiternels, dames badass contre méchants robots

Walrus, éditeur de petites choses déjantées, nous revient ce Noël avec Les sempiternels, une novella d'Aude Réco pleine de robots, de flingues et badaboums. Voyons voir ce que nous réserve ce petit bouquin d'une centaine de pages. On nous conte une aventure d'Alexandra Milael Noble, une baronne casse-cou shootée à l'adrénaline qui s'occupe en louant ses gâchettes à droite à gauche, parce que les frou-frou et la vie de château c'est pas trop son truc. Elle est épaulée dans ses aventures par Majidah, sa domestique qui fait un peu plus que servir du thé. C'est lors d'une mission de presque routine qu'elles vont assister au réveil des sempiternels, des machines désactivées depuis des années. C'est la panique, il faut arrêter…

Continuer la lectureLes sempiternels, dames badass contre méchants robots

Le sultan des nuages, la SF qui plane

Je dis souvent que j'aime pas la SF, la moitié du temps c'est pour troller, l'autre moitié c'est parce que je suis un peu ignorant. Dernièrement, certaines publications m'ont réconcilié avec le genre, que ce soit dans cette collection Une heure lumière, ou encore avec ce cher David Weber. Et puis Le sultan des nuages est sorti chez le bélial' et je me suis rappelé pourquoi je suis hermétique à "une certaine forme" de science-fiction. Le sultan des nuages se passe dans un avenir où le système solaire a été colonisé, les gouvernements terriens ont un peu lâché l'affaire et ce sont des grandes firmes qui contrôlent toutes les planètes, les transports, l'exploitation de ressources, etc... Vénus, la plus hostile…

Continuer la lectureLe sultan des nuages, la SF qui plane

Crimes, aliens et châtiments, Hard-boiled et envahisseurs

Il y a quelques mois, j'avais lu la novella Jennifer a disparu de Laurent Genefort parue chez Walrus, où l'auteur s'imaginait Détective privé pour extra-terrestres après le premier contact. Ça donnait un gros délire hyper-référencé qui faisait office de sucrerie littéraire. Mais v'là t'y pas que Hélios nous en sort une fournée entière dans Crimes, Aliens et Châtiments, apparemment c'est contagieux. Nous avons un recueil de trois histoires du même acabit avec en ouverture le susnommé Jennifer a disparu (je re-rentrerai pas dans les détails de cette histoire, j'en ai déjà parlé) mais sachez que les deux suivantes partent du même postulat farfelu : Les auteurs de SF se retrouvent bien désœuvrés après le débarquement de vrais aliens véritables en…

Continuer la lectureCrimes, aliens et châtiments, Hard-boiled et envahisseurs

Le regard, Polar et transhumanisme

En quatrième de couv' du livre Le regard de Ken Liu, on peut lire la citation suivante "Ken Liu est un génie". Ça pose un peu l'aura du monsieur pour cette nouvelle parution de la collection Une Heure Lumière chez Le Bélial'. Et ça te fout une attente monstre aussi. Faut dire que Liu a une réputation tellement énorme que c'est pas étonnant de le voir faire un doublé sur ce label, l'homme qui mit fin à l'histoire a du bien cartonner. Le regard nous raconte une enquête de Ruth Law, une détective privée qui hérite d'une affaire de meurtre. La victime est une prostituée à qui le coupable a gentiment arraché les yeux. Le livre alterne entre le point…

Continuer la lectureLe regard, Polar et transhumanisme

Jennifer a disparu, Alien-nawak

D'un côté nous avons la hard-SF, le truc bien velu pour lecteur exigeant, scientifiquement documenté et pointu. Puis en face, on a les gros délires sans queue ni tête, on a Jennifer a disparu. Cette novella pulp est la petite histoire-détente que s'est accordée Laurent Genefort pour la sympathique maison d'édition Walrus, spécialisée dans le déjanté (qui nous avait déjà servi un fort distrayant Mortal Derby X dont je parlais chez les copains du cri du troll). Il y raconte l'histoire d'un auteur de SF mis sur la touche depuis que les aliens ont débarqué pour de vrai sur notre bonne vieille Terre. Pour payer les factures, le bonhomme se met en tête de devenir détective privé... Pourquoi pas ?…

Continuer la lectureJennifer a disparu, Alien-nawak

L’homme qui mit fin à l’histoire, faux documentaire sur une véritable horreur

Ken Liu, c'est un peu l'auteur qui débarque en sournois. Alors qu'il n'a à son actif que des nouvelles et un recueil (La ménagerie de papier), le lectorat français est déjà conquis, et attend la traduction de son premier roman Grace of Kings de pied ferme. Mais voilà que Le bélial' décide d'agiter ses petits bras pour attirer notre attention : "Hé, les jeunes, on en a encore dans les cartons nous". Oui, parce que le monsieur a écrit une tripotée de nouvelles et autres novellas qui ne sont pas encore arrivées chez nous, genre des dizaines, il arrête pas. Quoi de mieux qu'un récit inédit de l'auteur pour venir garnir la déjà très chouette collection Une Heure Lumière de…

Continuer la lectureL’homme qui mit fin à l’histoire, faux documentaire sur une véritable horreur