Quitter les monts d’automne, L’art oublié

Second roman qui constituera la rentrée littéraire d'Albin Michel Imaginaire, avec La marche du levant, Quitter les monts d'automne d'Émilie Querbalec nous invite à découvrir une SF d'inspiration japonaise agrémentée d'une sublime couverture de Manchu. On y découvre l'aventure de la jeune Kaori, qui vit sur la planète Tasai et se destine à une carrière de danseuse. Elle descend d'une lignée de conteuses mais n'a jamais hérité du don de ses aînées, censé se révéler lors d'un "ravissement", étape quasi surnaturelle où le Dit devait réveiller son don. Par contre, elle héritera bien de quelque-chose de sa grand-mère : un rouleau de calligraphie. L'écriture est un tabou absolu dans cette civilisation donc Kaori risque sa vie en gardant le document…

Continuer la lectureQuitter les monts d’automne, L’art oublié

Défaillances systèmes, Assasympatoche

Difficile de passer à côté de Journal d'un assassynth de Martha Wells quand on suit le petit monde de la littérature SFF. Tamponné d'une belle collection de prix prestigieux et de retours très positifs dans l'ensemble, cette lecture courte semblait convenir au lecteur de SF light que je suis donc je tente le premier tome, Défaillances systèmes. AssaSynth est un cyborg de sécurité qui a pour rôle la protection d'une équipe scientifique en mission sur une planète inconnue, mais iel a réussi à pirater son propre système de régulation pour se "libérer". Son libre-arbitre se manifeste surtout par son asocialité, iel préfère passer des heures à mater des séries dans son coin plutôt que rester au milieu des humains qu'iel…

Continuer la lectureDéfaillances systèmes, Assasympatoche

Honor Harrington 5 : Pavillon de l’exil, bla bla bla PIOU PIOU

On est confinés mais j'en ai rien à foutre, moi je vais dans l'espaaaaaaaaaaaaaaaaaace ! Bon, pas pour de vrai, je vais dans l'espace affalé sur mon canapé, mais c'est la puissance de l'esprit, tout ça... J'en suis donc au cinquième tome de la saga Honor Harrington et nous avions constaté une petite fatigue/routine qui risquait de plomber la série. Voyons un peu où ça va. La guerre fait rage entre Manticore et Havre, mais Dame Honor Harrington est loin du front cette fois. En effet, elle est exilée sur Grayson et profite de son statut de grosse bourgeoise pour se remettre de son traumatisme à la cool dans son fief. Mais certains Graysonniens voient toujours d'un mauvais œil qu'une…

Continuer la lectureHonor Harrington 5 : Pavillon de l’exil, bla bla bla PIOU PIOU

Helstrid, Un homme et son camion

Allez, on se bouge le popotin, j'ai encore cinq ou six Une heure lumière de retard, ça va plus ça. Bon, faut dire, les deux derniers (Les attracteurs de Rose Street et Retour sur Titan) n'étaient pas tout à fait à mon goût, donc ça a freiné la boulimie des premières parutions... Mais je continue à lire dans l'ordre cette jolie collection, elle me fournit mes petites excursions hors de ma zone de confort, et ça donne de fort jolies surprises parfois. Espérons que Helstrid sera de celles-ci. La novella de Christian Léourier nous propulse donc sur la planète Helstrid. Ce monde est évidemment inhospitalier, mais ces couillons d'humains veulent quand même y envoyer des gens, parce que pognon. Vic…

Continuer la lectureHelstrid, Un homme et son camion

Retour sur Titan, Sense of wonderfully boring

Depuis le début, la collection Une heure lumière des éditions Le bélial est l'occasion de sortir de ma zone de confort. Je lis la collec' dans l'ordre, et chaque parution tape dans des genres de l'imaginaire très variés et me "force" un peu à voyager vers d'autres horizons, souvent avec grand plaisir ou au minimum une curiosité récompensée. Et là j'arrive à Retour sur Titan de Stephen Baxter. C'est pas gagné. L'auteur anglais nous y raconte l'expédition clandestine d'une petite troupe de scientifiques sur Titan, un satellite de Saturne dont les ressources sont encore inexploitées. Le cerveau de cette expédition c'est Michael Poole, grand ingénieur à qui on doit les plus grandes découvertes qui ont permis le voyage longue distance…

Continuer la lectureRetour sur Titan, Sense of wonderfully boring

A big ship at the edge of the universe, Space magic

Moi, la science-fiction visionnaire qui fait réfléchir au devenir de l'humanité tout ça tout ça, ça me fait mal à la tête. Puis mon neurone est en vacances. Par contre, si on me propose de la SF light avec des badaboum, des "piou-piou", du fun, et qu'on fout de la magie dans la soupe... Là oui, là ça me parle ! C'est justement ce que propose Alex White dans A big ship at the edge of the universe (roman en VO, désolé pour les non-anglophones). Nilah Brio est une pilote à quelques tours de piste du podium quand elle assiste à un meurtre spectaculaire en pleine course. Elle parvient à s'enfuir mais finit suspect numéro 1 pour ce crime, alors…

Continuer la lectureA big ship at the edge of the universe, Space magic

Une heure-lumière HS1, Sept anniversaires

Ces derniers mois j'ai développé un réflexe, dès qu'une nouvelle parution de la collection Une heure lumière est disponible à la précommande, je l'achète. C'était encore le cas pour les deux derniers bouquins, mais du coup j'me suis fait un peu avoir : Quelques jours après avoir reçu ma commande (toujours en avance parce qu'il dégainent vite chez Le bélial'), voilà que l'éditeur lance son opération "2 Livres de la collection achetés = le Hors-série 1 exclusif offert". Et je suis comme un con avec la collection complète et sans le hors-série. Bravo le veau. Criant mon désarroi sur les plus hauts sommets de l'internet, j'ai été secouru par un héros des temps modernes, un saint parmi les hommes, un…

Continuer la lectureUne heure-lumière HS1, Sept anniversaires

Le fini des mers, Établir le contact

La quatorzième parution de la collection Une heure lumière chez Le bélial' est une histoire assez ancienne de Gardner Dozois datant de 1973, Le fini des mers. Décédé très récemment, l'auteur était connu pour ses écrits mais surtout très respecté en tant qu'anthologiste et rédac' chef du magazine Asimov's Science Fiction, il a remporté une tripotée de prix pour tout ça. L'histoire qui nous intéresse ici démarre comme un gros classique de la SF, comme le dit la quatrième de couv' : "Un jour, ils débarquèrent". Vous voyez le topo, les petits hommes verts arrivent dans leurs vaisseaux, premier contact, sont-ils méchants ou gentils ? Est-ce qu'ils savent jouer du piano ? Ils ont le téléphone ? Pourquoi ils ouvrent…

Continuer la lectureLe fini des mers, Établir le contact

Honor Harrington 4 : Au champ du déshonneur, Repos forcé

Honor Harrington n'en finit plus d'être décorée et félicitée, bientôt son uniforme va peser 45 kilos avec toutes les médailles qu'elle se trimballe... Mais une telle collection de distinctions ne se constitue pas sans se faire quelques ennemis, et le plus hargneux de tous c'est certainement Pavel Young. Dans Au champ du déshonneur, quatrième tome de la saga de David Weber, on aborde les conséquences de ce qui s'est passé dans Une guerre victorieuse et brève. Le comportement de Young lors de la dernière bataille va le mener devant une cour martiale avec une possible condamnation à mort. Honor est au milieu de tout ce bordel, ça va très vite devenir politique, et Dame Harrington déteeeeeeeste la politique. Oubliez les…

Continuer la lectureHonor Harrington 4 : Au champ du déshonneur, Repos forcé

Honor Harrington 3 : Un guerre victorieuse et brève, Honor pépère

Dans Une guerre victorieuse et brève, troisième tome de la saga Honor Harrington, David Weber nous projette un an après le joli carnage de Pour l'honneur de la reine. Notre héroïne a passé tout ce temps à se faire rafistoler et à se reposer parce qu'elle s'est bien faite amocher. Mais les vacances sont finies, c'est l'heure de la rentrée. Honor Harrington est rappelée au service de Sa Majesté sur le croiseur de combat le plus prestigieux de la flotte, le HMS Victoire. Elle va donc faire ses bagages et repartir au boulot fissa, accompagnée de son chat sylvestre Nimitz et de l'intendant de la classe MacGuinness. Ils seront envoyés vers l'avant-poste de Hancock alors que la république de Havre,…

Continuer la lectureHonor Harrington 3 : Un guerre victorieuse et brève, Honor pépère