Les flibustiers de la mer chimique, Futur qui pique

En Septembre est sorti Les flibustiers de la mer chimique chez Albin Michel Imaginaire, et il faut avouer que je savais pas trop à quoi m'attendre. On parle de post-apocalypse, de piraterie, mais il fallait vraiment plonger pour se faire un avis. Voilà qui est fait, je remonte à la surface pour vous donner mon ressenti après ma petite douche désinfectante. Ismaël est un naturaliste pour Rome, mais il est échoué sur un radeau et ne doit son salut qu'à l'intervention du Player Killer, un sous-marin qui peut braver les mers et les océans acides et pollués qui rongeraient tout autre navire. Mais Ismaël est maintenant prisonnier de l'équipage du PK, et va devoir accompagner leur capitaine un peu barré…

Continuer la lectureLes flibustiers de la mer chimique, Futur qui pique

Widjigo, Tuerie mystérieuse

Ce mois de Septembre 2021 était chargé pour Albin Michel Imaginaire. Après La nuit du faune, fort apprécié par les gens qui lisent de la SF qui fait mal à la tête, voilà que ce joli mercredi 29 voit débarquer en même temps la suite des Maîtres enlumineurs de Robert Jackson Bennett, et un nouveau roman d'Estelle Faye, Widjigo. C'est sur ce dernier qu'on se penche aujourd'hui, mais pas trop près, il mord. 1793, Jean Verdier est envoyé sur la côte bretonne pour capturer Justinien de Salers, un vieux noble qui se planque dans un donjon au bord de l'océan. Comme c'est la Bretagne, y'a un temps pourri donc Jean et ses hommes n'ont pas d'autre choix que de s'abriter…

Continuer la lectureWidjigo, Tuerie mystérieuse

Les maîtres enlumineurs, Réécrire les règles

Voilà qu'arrive en VF le raz-de-marée Les maîtres enlumineurs de Robert Jackson Bennett chez nos amis d'Albin Michel Imaginaire. Précédé d'une grosse réputation chez les lecteurs de VO, pas mal de blogueurs lui ont déjà fait la fête ces derniers jours et je débarque pour en rajouter une couche ! Ou alors j'ai pas aimé du tout, allez savoir, il va falloir lire cette chronique en entier. Ouais, je suis exigeant. Sancia est une voleuse un peu particulière, elle a le pouvoir de "ressentir" un objet en le touchant, de percevoir sa structure, son histoire, ses failles. Fort pratique pour se faufiler partout et faire du repérage, elle est une des meilleures dans son secteur d'activités, et on lui confie…

Continuer la lectureLes maîtres enlumineurs, Réécrire les règles

Quitter les monts d’automne, L’art oublié

Second roman qui constituera la rentrée littéraire d'Albin Michel Imaginaire, avec La marche du levant, Quitter les monts d'automne d'Émilie Querbalec nous invite à découvrir une SF d'inspiration japonaise agrémentée d'une sublime couverture de Manchu. On y découvre l'aventure de la jeune Kaori, qui vit sur la planète Tasai et se destine à une carrière de danseuse. Elle descend d'une lignée de conteuses mais n'a jamais hérité du don de ses aînées, censé se révéler lors d'un "ravissement", étape quasi surnaturelle où le Dit devait réveiller son don. Par contre, elle héritera bien de quelque-chose de sa grand-mère : un rouleau de calligraphie. L'écriture est un tabou absolu dans cette civilisation donc Kaori risque sa vie en gardant le document…

Continuer la lectureQuitter les monts d’automne, L’art oublié

La marche du levant, Chaud aux fesses

La rentrée d'Albin Michel Imaginaire consistera en un double shot de SFFF avec, à ma droite La marche du levant de Léafar Izen, et à ma gauche Quitter les monts d'automne d'Émilie Querbalec. On s'intéressera aujourd'hui au premier, qui est arrivé avec un pitch fort accrocheur. Nous découvrons une Terre qui met 300 ans à faire une rotation autour de son axe, et donc une journée dure 150 ans et une nuit aussi (enfin, en gros quoi). Mais du coup, le plein jour est un peu trop bouillant pour y vivre, et la nuit ça caille sévère. Pour survivre, les humains se déplacent constamment pour suivre le levant et vivre à une température supportable. La marche du levant est une…

Continuer la lectureLa marche du levant, Chaud aux fesses

Un océan de rouille, Humanité artificielle

C'est Albin Michel Imaginaire qui ouvre le bal des sorties 2020 avec Un océan de rouille de C. Robert Cargill. Le roman est présenté comme une série B d'action entre Mad Max et Terminator où ça tire dans tous les coins. Oui, de la SF post-apo bien badaboum, ça a l'air très cool. Nous sommes dans un futur lointain où les robots ont pris le pouvoir et tué les humains jusqu'au dernier. Mais maintenant ils se retrouvent à se faire la guerre entre eux, car il existe quelques IA surpuissantes qui veulent "assimiler" tous les robots indépendants qui cavalent dans ce petit monde joyeux pour devenir omnipotentes. Nous suivons Fragile, une Aidante qui essaye de survivre dans ce monde un…

Continuer la lectureUn océan de rouille, Humanité artificielle

Rivages, Tout en immersion

Les lecteurs de ce blog le savent, j'aime la fantasy épique, avec de l'héroïsme, du drame et du badaboum. Mais en bon campagnard, j'aime aussi les balades en forêt. Du coup, Rivages de Gauthier Guillemin s'est retrouvé pris entre deux ours. Cette nouveauté publiée par Albin Michel Imaginaire nous décrit un monde où la forêt est devenue hostile pour les hommes, qui se sont réfugiés dans des cités fortifiées pour encaisser ses assauts. Pourtant, le Voyageur en a marre de vivre dans cette prison auto-gérée donc il se barre, sachant très bien qu'il va sûrement mourir dans les 2 heures qui suivent. Surprise, il meurt pas, et il avance dans cette forêt, marche des heures et des jours, et se…

Continuer la lectureRivages, Tout en immersion

Le chant mortel du soleil, Ni dieu ni prêtre

Albin Michel Imaginaire continue de mitrailler ses parutions et se taille une très bonne réputation dans le microcosme des lecteurs et blogueurs. Vu mes goûts, j'ai zappé quelques romans mais le premier gros morceau fantasy de 2019 devait passer par chez moi, évidemment. En plus, Le chant mortel du soleil est la première parution francophone de l'éditeur, voyons voir donc ce que nous réserve ce livre de Franck Ferric. Araatan est le Qsar, le Tyran qui a rassemblé tous les peuples des montagnes sous une même bannière, et tous le suivent désormais. Tous les ans, son peuple descend dans les plaines pour piller de quoi passer l'hiver, rien ne peut stopper cette Avalanche (à part un tribut généreux qui contentera…

Continuer la lectureLe chant mortel du soleil, Ni dieu ni prêtre

Mage de bataille, La bonne recette de grand-père

Mage de bataille est un one-shot massif de Peter A. Flannery, ça aurait donné une brique de 1000 pages en français alors Albin Michel Imaginaire a décidé de couper le pavé en deux. Comme je n'ai aucun respect, j'ai attendu que les deux soient sortis pour tout lire en une fois et je le chronique aussi comme un seul gros roman, vu qu'il a été écrit comme ça. Dans ce Mage de bataille, l'auteur nous présente Falco Danté, jeune homme malade et tout faiblard qui coule des jours à peu près paisibles dans la bourgade de Caer Dour. Le seul petit soucis c'est la grosse armée démoniaque qui progresse de l'ouest, ravageant les cités les unes après les autres et…

Continuer la lectureMage de bataille, La bonne recette de grand-père

American Elsewhere, Strangest Things

C'est la fête, Albin Michel s'apprête à lancer sa nouvelle collection consacrée à l'imaginaire, la vraie littérature quoi, sous la direction de Gilles Dumay... Hein ? Quoi ? C'est déjà fait ? Ah oui, merde, je suis à la bourre. C'est donc le 26 Septembre dernier que la vénérable maison a tiré sa première rafale avec Anatèm de Neal Stephenson (de la hard-SF bien complexe et complètement pas pour moi), Mage de bataille de Peter A. Flannery (de la fantasy épique classique et complètement pour moi) et enfin celui qui nous intéresse ici : American Elsewhere de Robert Jackson Bennett. L'ailleurs américain en question nous est vendu avec ce joli bandeau rouge comme un mélange de Kingeries et Gaimanneries, avec…

Continuer la lectureAmerican Elsewhere, Strangest Things