Cathédrale, Jeu de piste à l’école

J’ai continué mes lectures Young Adult de Juin avec Cathédrale de Hermine Lefebvre sorti chez Leha Young Adult en Mars dernier. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec celui-là mais le pavé est fort joli avec sa couverture qui brille. Des élèves dans une école magique qui cherchent un trésor ? Ma foi, allons-y.

Frédéric est admis dans la prestigieuse Cathédrale, une université qui symbolise l’union des neuf duchés et en accueille toute la noblesse. Pourtant ce bon vieux Fred est fils d’ouvrier, mais une exception s’applique pour ceux qui, comme lui, ont un don magique. Hors de l’école, la situation politique est tendue et la reine est mise au défi de trouver le cœur de Cathédrale, un artefact magique et symbolique, pour préserver l’union et la paix. Dans l’école on part donc en chasse, les élèves fouillent dans tous les coins à la recherche d’indices sur l’objet disparu. Mais les tensions politiques du royaume se retrouvent aussi dans les relations des étudiants qui portent en eux l’héritage et l’allégeance de leurs familles respectives. En gros, la situation est tendue.

Hermine Lefebvre nous propose ici un magnifique cadre « école magique » avec son milieu universitaire mystérieux plein de légendes, l’ambiance est très réussie grâce à une écriture soignée, et un univers soigneusement posé. Pourtant la première moitié du roman a été un peu poussive pour moi, je suis pas particulièrement passionné par une histoire un peu caricaturale de petits bourgeois arrogants qui se chamaillent. Sérieusement, ils se détestent tous, se font des crasses et des regards méprisants à longueur de pages, je cherchais un semblant de relation qui se crée et c’était assez compliqué. Puis ils sont nombreux, la quantité de personnages et de positions politiques est assez indigeste au début. Pourtant le déclic finit par arriver vers le milieu du bouquin quand on sort de cette spirale.

En effet, on comprend que cette ambiance de merde a des causes précises. Quand le bouquin finit par expliquer et désamorcer tout ça, on commence à avancer dans les arcs personnels, les secrets de chacun, et ça fait beaucoup de bien. Là j’ai commencé à m’attacher aux différents personnages qui sortent un peu la tête de leur popotin, et à posteriori on réalise que c’est certainement l’effet voulu par l’autrice. Cette traversée pleine de rancune permet certains contre-coups qui mettent en valeur les personnages, Lionel par exemple, parrain de Frédéric et tête-à-claques en chef dans toute la première partie, devient un des protagonistes les plus intéressants et les plus émouvants, dont les secrets familiaux deviendront centraux dans cette affaire.

Toute la seconde moitié du roman est vraiment entrainante, elle nous réserve son lot de surprise et d’émotions fortes même si l’intrigue « jeu de piste » est assez simple. La dynamique entre les personnages est réussie dans cette petite chasse au trésor où on va d’indice en indice, on trouve des passages secrets et des labyrinthes, le tout parsemé de sales coups de la part des rivaux et de vrais drames en chemin. Ce qui partait comme une lecture assez moyenne termine en fait comme une fort jolie surprise qui donne envie de découvrir la suite. Ah, parce qu’il y aura une suite ? On sait pas trop, ça ressemble à un one-shot, aucune tomaison ni nom de série n’est indiqué sur le bouquin et la fin est satisfaisante en soi, mais sur certains sites qu’on peut voir « Cathédrale, tome 1 : L’étinceleur ». Ah bon ? Faudrait encore une fois être un peu plus clairs là-dessus, chers éditeurs.

EDIT : Mes espions me signalent que Cathédrale est effectivement un one-shot et qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on lit sur internet. Je fais suivre l’information à la CIA.

Lire aussi l’avis de : Dup (Book en stock),

Couverture : Rengin Tümer
Éditeur : Leha (Young Adult)
Nombre de pages : 485
Sortie : 18 Mars 2022
Prix : 19€ (broché) / 8,99€ (numérique)

4 réponses

  1. J’ai beaucoup aimé Sous le sceau de l’hiver de la même autrice, et j’ai La chasse fantôme dans ma PAL ! Je note Cathédrale, pour une prochaine lecture 🙂 Merci pour ce retour !

  2. Surtout que Leha ce sont un peu des champions sur le tome 1 caché (moi, rancunière ?) mais bon tant mieux si ce n’est pas le cas ici, ça m’a l’air sympa cette histoire de cathédrale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.