Tales of the greatcoats, Justice for all

Voilà plusieurs années qu’on était pas retournés dans le monde des Greatcoats ! La sortie de la nouvelle saga de Sebastien de Castell Court of shadows a été repoussée plusieurs fois et semble encore chamboulée dans l’ordre de parution, mais on devrait voir Our lady of blades l’an prochain, enfin. En attendant, l’auteur s’est amusé cette année à écrire plusieurs nouvelles dont une bonne partie dans l’univers des Greatcoats, et il vient de regrouper celles-ci dans un recueil intitulé Tales of the greatcoats.

Le recueil regroupe 9 histoires mettant en scène les fameux magistrats itinérants, il est toutefois conseillé d’avoir lu la série originale avant d’attaquer ces nouvelles puisque beaucoup se passent après Tyrant’s throne et pourraient en spoiler le contenu. On y croisera une greatcoat qui a trahi ses camarades sur le chemin de la rédemption, un jeune noble pas très doué à l’épée qui va devoir affronter un grand duelliste pour sauver sa petite sœur, une charronne condamnée qui affronte un des duellistes de la cour avec un petit coup de pouce, deux récits mettant en scène Falcio Val Mond et trois nouvelles nous présentant le grand Estevar Valejan Duerisi Borros ! Sans doute le personnage le plus enthousiasmant de l’ensemble.

Même si je ne suis habituellement pas très client du format, Tales of the greatcoats est un indispensable pour tout amateur de la saga, on y retrouve par petites touches tout ce qui a déjà suscité mon enthousiasme : De l’action, du drame, de l’idéalisme, des duels et du style ! Les deux nouvelles avec Falcio serviront plus de sucreries pour fan, histoire de voir notre héros encore une fois pour nous faire un petit clin d’œil, mais honnêtement c’est pas celles-ci qui m’ont le plus emballé (même si je les ai appréciées). A study in steel et The wheelwright’s duel nous présentent tous les deux de nouveaux personnages devant affronter un duelliste de renom sans en avoir les capacités, chacune nous permettra de vivre ces duels avec toute la malice de l’auteur, mais aussi de recroiser des personnages connus. De l’astuce, de l’audace, un espoir infime et des personnages magnifiques, c’est comme ça qu’on aime cet univers.

Le clou du spectacle a donc été pour moi l’apparition de ce fantastique nouveau personnage qu’est Estevar Borros à travers trois histoires : Dance of the chamberlain, Memories of flame et Duel with a demon. Estevar est un greatcoat spécialisé dans le surnaturel et il est envoyé quand des évènements étranges réclament justice. Mélange de Fox Mulder et d’Hercule Poirot pour le style, le bonhomme fait forte impression par sa grandiloquence et son empathie, son flair et son ouverture d’esprit. Que ce soit un cadavre qui danse tout seul ou en enfant pyrokinésiste, Estevar se dresse avec style pour découvrir la vérité qu’on veut lui cacher. J’espère vraiment que nous reverrons ce greatocat à l’avenir.

Quel plaisir de retrouver l’univers des Greatcoats pour un petit paquet de nouvelles, qui arrivent à me rappeler en quelques pages pourquoi j’ai adoré cette saga. Sebastien de Castell nous a concocté un beau recueil plein de drame et de panache, en attendant l’arrivée de la prochaine série dans cet univers qui devrait arriver en 2022. Vous pouvez retrouver le recueil, mais aussi chaque nouvelle à l’unité en numérique ou audio sur le site de l’auteur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.