Mirror’s Edge, Running Free !

Vous avez un message Rétrospectivement, avec la fin progressive de cette génération de console, on a tendance à faire des bilans, et quand je regarde mon étagère de jeux, ceux que j'ai aimé et gardé, ceux auxquels j'ai envie de rejouer et qui m'ont laissé une trace, Mirror's Edge tient sa place fièrement. Quand je finis un jeu je sais s'il m'a plu ou pas et ce que j'ai aimé dedans, je connais ses qualités et ses défauts (de mon point de vue). Mais c'est qu'un an ou deux après que je sais si il m'a marqué, après une bonne phase de digestion, une envie d'y revenir, ce jeu est de ceux-là. Mirror's Edge vous place dans les baskets à…

Continuer la lectureMirror’s Edge, Running Free !

Les foulards rouges, Western sephora

J'ai été tenté de lire les foulards rouges parce que je trouvais le mode de diffusion très intéressant et innovant : Bragelonne s'essaye à la publication-feuilleton en numérique avec sa collection Snark et je trouve que c'est une 'achement bonne idée. Les foulards rouges est donc une des séries suivant ce modèle, le premier épisode est gratos et chaque épisode suivant sera à 1.99 euros. Je salue encore une fois l'effort de l'éditeur sur l'expérimentation éditoriale et le numérique même si, vous allez voir tout de suite pourquoi, je me contenterai du premier épisode pour cette série, au moins j'aurai perdu que mon temps ! Lady Bang and the Jack, ce premier épisode, transpire l'influence complètement assumée de Firefly, la…

Continuer la lectureLes foulards rouges, Western sephora

Warbreaker et les dieux procrastinateurs sous LSD

Du texte avec des couleurs dedans Brandon Sanderson est un original, le mec il fait un livre de fantasy sans dragon, sans elfe et sans mage à chapeau pointu. Il se permet même de développer un système de magie, de religion et de politique jamais vu, cohérent et très sympa. Imaginez un monde où chaque personne possède un "Souffle", espèce d'énergie vitale qui permet une conscience un peu plus sensible du monde qui nous entoure. La base du bordel c'est qu'on peut céder son souffle à n'importe qui, mais sans souffle on devient un "Morne", on se sent un peu moins vivant, un peu insensible. Mais du coup on peut aussi en avoir plusieurs, voire des centaines, voire des milliers,…

Continuer la lectureWarbreaker et les dieux procrastinateurs sous LSD