2019 en dix lectures

Bon, je dois vous avouer, j’ai commencé un article bilan trois ou quatre fois, et je me retrouvais avec un bla-bla où j’énumérais mollement tout ce que j’avais lu cette année en essayant d’analyser ce qui n’a pas lieu d’être analysé. 2019 est une année comme les autres, y’a des livres qui sortent et on les lit, voilà. Et je trouvais ça très chiant. Alors on va faire autrement, on va faire du purement subjectif. Attachez vos ceintures, tenez fermement vos haches. Bienvenue dans mes 10 moments de lecture marquants de 2019.

1 – le retardataire

2019 a démarré super fort pour moi, c’était un début d’année complètement dingue niveau lectures. Mais c’est une parution de 2018 qui a démarré le bal avec Mage de bataille qui, malgré ses évident défauts, est arrivé à m’emporter dans ses grandes batailles aux côtés de ses héros. Et je garde en tête ces moments glauques et émouvants quand un certain personnage est coincé dans la cage d’une créature infernale et nos héros sont déchirés par cette idée. Les petits frissons qui reviennent.

2 – Le bienveillant

Second retardataire, seconde baffe de l’année, Les gardiens célestes  est la conclusion de la trilogie de Romain D’huissier Les chroniques de l’étrange. Ce roman, et la série dans son ensemble, est une énorme dose de fraicheur et de dépaysement pour moi. Cette urban-fantasy au coeur de Hong-Kong propose de l’action et de la magie, des personnages extrêmement attachants. On ressent l’amour de l’auteur pour cette culture (et la bouffe !), et le lecteur se sent bien dans cet univers. Vous êtes trop peu à avoir lu cette série. Alors magnez-vous le cul et réparez cette injustice cosmique !

3 – L’attendu

Autre fin de trilogie, The autumn republic est le dernier tome des poudremages de Brian McClellan. Les enjeux sont élevés, les personnages extrêmement cools, la mécanique de l’intrigue d’une précision chirurgicale. On va reparler de McClellan en 2020 vu que j’ai sa seconde trilogie au complet sous le coude.

4 – L’inattendu

Bon, c’est un peu chiant quand ton livre de l’année débarque en Février, sans prévenir, ça donne à tous les suivants un goût de « oui mais ». Voilà ce qui est arrivé cette année. Et ce livre c’est Chevauche-brumes. C’est un roman relativement court, assez direct, sur une bande de militaires parti résoudre un mystère magique. C’est tout ce que j’aime, de l’humain, de l’action, une ambiance, et quelques petits coups de rigolade. La suite sort en Mars 2020, et je suis déjà prêt.

5 – Le solaire

Et après tout ça tu te prends un Franck Ferric sur le museau, qui débarque avec son Chant mortel du soleil à l’univers si particulier, avec sa plume qui t’embarque dans les steppes pour découvrir ces hommes qui défient les dieux. Ça pose son ambiance, c’est envoutant et vertigineux, ça reste vissé dans la tête.

Voilà, putain, t’es fin Mars 2019 et t’as déjà pris 5 patates dans la truffe. Mais c’est quoi cette année de gros malade ? Mais ce qui devait arriver arriva, tout ça s’est calmé. Les mois qui suivirent ont été plus calmes, j’me suis même un peu fait chier par moments. Heureusement, quelques petites merveilles ont quand même assurer le service.

6 – L’insouciant

Petit bouquin complètement en décalage avec mes univers habituels, Moi, Peter Pan de Michael Roch est arrivé avec un timing parfait pour exorciser une petite série de lectures sans grosse surprise. Ce petit bouquin nous ouvre le pays imaginaire pour accompagner Peter Pan dans une série de rencontres qui amusent, interrogent, et laissent rêveur. Contes philosophiques et délires nostalgiques, c’est une petite merveille.

7 – L’épique

Et j’ai enchainé sur de la grosse fantasy épique des familles, avec A time of dread, début de la seconde série de John Gwynne. Après son incroyable saga The faithful and the fallen, on revient dans les terres bannies pour un livre un peu plus light mais toujours aussi percutant. Quel bonheur de replonger dans cet univers et de retrouver tout ce qui en fait la force. Des démons, des géants, des loups, des ours, de la baston et du cœur. John Gwynne est génial.

8 – Le mystère

Autre période calme qui m’a poussé à me jeter dans l’inconnu, j’ai tenté la lecture de Que passe l’hiver de David Bry en version poche après être totalement passé à côté se sa première parution. Ambiance envoutante et glacée, personnages intéressants et surtout une succession de mystères à élucider pour une tragédie fantasy en quasi-huis-clos.

9 – Le massif

Cette fin d’année a été marquée par la sortie en français du Prieuré de l’oranger de Samantha Shannon, pour laquelle l’éditeur De Saxus a réussi a faire un buzz monumental en sortant la grosse artillerie. J’avais pourtant la VO sous le coude donc j’ai tenté cette lecture au même moment et bam, quelle claque. Ce one-shot fantasy de 1000 pages arrive à installer son univers, à faire vivre les peuples et les protagonistes dans des intrigues complexes, à poser du féminisme pleine face dans ta gueule, et tout ça avec subtilité, sensibilité et minutie.

10 – Le cochon

Et je viens de finir l’année en beauté avec le second tome VO de The lot lands, The true bastards. Jonathan French continue sa série fantasy inspirée des Sons of anarchy, avec ses demi-orcs chevaucheurs de cochons. Ce nouvel épisode change de point de vue et nous montre le combat de Fetching, seule femme à avoir intégré un gang, et en plus à être devenu chef. C’est féministe aussi, mais plus dans le style « elle te met son pied dans la figure si tu l’emmerdes », c’est bad-ass, terriblement accrocheur, et j’ai toujours quelques scènes épiques qui me hantent. C’est pas grave ça va passer.

 

19 réponses

  1. Et comment va ta truffe de nounours avec toutes ces claques ?
    J’allais m’insurger sur l’absence de Wyld mais je me rends compte que tu l’as sûrement lu en anglais avant 2019 :’) beau bilan en tout cas !

  2. J’ai de quoi faire avec ces dix sélectionnés… puisque je n’en ai lus aucun
    Pour me rattraper aux branches, j’indique que j’ai lu certaines plumes sur des titres différents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.