Acadie, échec critique

Alerte, j’ai pris un retard inadmissible dans mes Une heure lumière ! Bon, j’ai pour excuse que le précédent était Waldo et c’était vraiment pas bien, j’commence à regretter ma décision de lire tous les UHL. Peut-être qu’Acadie de Dave Hutchinson va me consoler ? Ha ha ha… Ha…

Duke est président de La colonie. Il l’a pas vraiment voulu, on l’a élu pendant qu’il était en voyage, mais heureusement que le titre n’a finalement que très peu de contraintes concrètes, c’est plus un titre honorifique. Sauf s’il se passe quelque chose de très grave, par exemple une sonde qui arrive à pénétrer le système de défense impénétrable et risque de dévoiler la position de la colonie. Là, Duke va devoir faire quelque chose, reste à savoir quoi. Parce que La colonie se planque depuis des siècles, être localisée pourrait provoquer leur perte à tous.

Acadie est assez surprenant par son ton comico-cynique, il attaque directement avec ce personnage de Duke, président blasé élu parce qu’on ne choisit que des gens qui ne veulent pas du tout être élus. Puis on enchaîne avec des évènements imprévus et des personnages qui improvisent un peu trop n’importe comment. Ajoutez à ça une narration dans le même ton, et des situations carrément grotesques (à base de cosplay ?), ça pose l’ambiance. Évidemment, l’humour c’est compliqué, et j’ai pas du tout adhéré à cette narration censée être drôle mais finalement assez lourde.

De plus, et ça c’est mon avis tout personnel original et minoritaire sur la science-fiction, je déteste quand les bouquins du genre nous déballent des mots et des concepts scientifiques même quand ça sert pas vraiment, juste pour faire « SF ». Dans le genre « on communique avec des qubits » ou « oh, des machines de Von Neumann ». Et je sais que pour beaucoup de lecteurs c’est ce qui fait l’immersion et la richesse du genre mais moi ça m’énerve, ça alourdit l’intrigue, ralentit ma lecture et m’apparaît un peu prétentieux. C’est une impression personnelle, je dis pas que l’auteur est prétentieux, mais je le reçois comme ça. Oui je suis un lecteur bizarre. Mais entre l’humour pourri et la science-je-me-la-pète-fiction, j’ai pas passé un bon moment.

Dans l’ensemble, Acadie est une novella à twist, les 100 pages de narration servent à installer une problématique et un univers pour terminer sur un abracadabra narratif qui subjugue le lecteur, mind blown, oh my god je m’y attendais trop pas, ouah. Et (vous le sentez venir) je n’adhère pas du tout à ce type de récit, traverser tout un bouquin pas intéressant pour finir sur une pirouette ne me fait aucun effet. Mais au-delà de ça, on aborde quand même quelques thématiques comme l’éthique scientifique et le transhumanisme, donc, y’a déjà ça…

Ouais, je suis un peu ronchon pour le coup, et je vois bien qu’Acadie n’était pas du tout (du tout du tout du tout) fait pour moi donc je me garderai bien de le noter sur les réseaux livresques. Mais c’était franchement pas très bien !

Lire aussi l’avis de (vous pouvez y aller, j’suis le seul à pas avoir aimé) : Le chroniqueur (Les chroniques du chroniqueur), Célindanaé (Au pays des cave trolls), Yuyine, FeydRautha (L’épaule d’Orion), Yogo (Les lectures du Maki), Vert (Nevertwhere), Dionysos (Le bibliocosme), Ombrebones, Apophis (Le culte d’Apophis), Lorhkan, Laird Fumble (Le syndrome Quickson), Gromovar (Quoi de neuf sur ma pile ?),

7 réponses

  1. Je comprends tes remarques. Si j’ai aimé c’est parce que je suis cliente des récits à twists en format court et que j’ai surtout aimé l’humour de cette novella. J’avoue que je suis passé au-dessus des termes scientifiques (je n’en ai même pas le souvenir) xD.

  2. Bon, j’hésitais mais finalement je vais passer mon tour (le vocabulaire scientifique juste pour faire SF ça me rend grognonne aussi 😉 )

  3. Moi j’aime bien les textes à twist ^^Et autant sur un roman de 400p avec cette narration ça m’aurait saoulé, autant là c’et suffisamment court pour que j’apprécie. Et puis pareil pour le jargon globalement ça j’aime bien, ça fait parti du folklore quoi XD (Après faut pas abuser non plus c’est délicat et personnel)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.