Bane & Shadow, Prendre le large

L’an dernier, Hope & Red a été une excellente découverte. J’ai un peu trainé, (ça fait déjà presque un an ?!) mais il était bien temps de continuer la trilogie de Jon Skovron avec ce tome 2 : Bane & Shadow. Est-ce qu’on garde les mêmes qualités ? Le fun, les personnages, l’action ? Voyons ça tout de suite, mais attention aux spoils du tome précédent si vous ne l’avez pas lu.

Au début de ce second tome, Hope Bleak a endossé le nom de Bane la Terrible et navigue sur son bateau pirate en menant la vie dure aux navires impériaux. Son but ultime est évidemment de porter secours à Red qui est entre les mains des biomanciens, mais la route sera longue. Heureusement que son équipage est composé d’amis fidèles, elle est épaulée par Ronce, Bouche-trou, Sadie, Brigga Lin et toute cette joyeuse famille. De son côté, Red a hérité d’un titre de noblesse et reste à la cour de l’empereur, sous la coupe des biomanciens, plus ou moins prisonnier. Il devient ami avec le prince héritier Leston et entre quelques badinages va se retrouver sur les traces d’une mystérieuse créature.

On retrouve dans ce second tome les points forts de Hope & Red, des personnages hauts en couleur liés par l’amitié, un monde vaste aux multiples secrets, de la magie crado expérimentée sur des innocents par des grands malades beaucoup trop influents… Mais cette fois on prend le large, entre Hope qui navigue un peu partout et Red qui s’amuse dans la noblesse, ce dépaysement permet des changements d’ambiance bienvenus et nous découvrons de nouvelles facettes de nos héros. Et soyons honnêtes, un roman qui réussit une ambiance « marins et pirates » est toujours génial, non ?

Les tribulations de Red à la cour de l’empereur sont excellentes, le jeune homme s’amuse comme un fou dans cet univers où il peut choquer son monde tout en faisant le malin. L’arrivée de l’ambassadrice d’une contrée voisine va mettre un peu de piment dans la vie de château, et ouvrir un peu le monde pour le lecteur. Mais son plus grand défi reste de déjouer les plans des biomanciens qui le gardent bien à l’œil. Intrigue de cour, bals et entorses à l’étiquette vont défiler pour le plus grand plaisir du lecteur. L’ambiance maritime du côté de Hope est toute aussi réussie, on a de grands moments de truc-bidules de flibustiers, du suspense et de l’action.

J’aime beaucoup la manière qu’a Jon Skovron de jouer avec nous et de mener ses personnages là où on ne les attendait pas. Hope et Red vont encore passer ce tome-ci séparés mais on a quand même des développements de personnages très intéressants et quelques grosses baffes sur le chemin. Le destin de Ronce, les décisions de Hope, le piège qui se referme sur Red, tout est palpitant parce que ça part vraiment dans tous les sens, tout en gardant un univers cohérent qui se dévoile juste ce qu’il faut pour garder du mystère.

Bane & Shadow a donc été une excellente lecture, très divertissante, pleine de personnages attachants dont les aventures nous gardent scotché aux pages (ou à l’écran). J’ai vraiment hâte de voir ce que deviennent nos héros dans le troisième tome, très bientôt.

Lire aussi l’avis de : Lianne (De livres en livres),

4 réponses

    • Le vocabulaire m’a moins perturbé ici, je m’y attendais donc c’est passé. C’était limite amusant finalement.

      Je lirai le 3 en février je pense, je vais essayer de boucler les trilogies sans trop trainer

  1. « Un roman qui réussit une ambiance « marins et pirates » est toujours génial, non ? » Yep ! Rien que pour ça j’avais noté le premier tome qui devrait venir grossir ma PAL dans l’année 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.