You are currently viewing Talismans perdus et tequila, Les démons du passé

Talismans perdus et tequila, Les démons du passé

Talismans perdus et tequila est le septième tome de la saga Tori Dawson

On en est au septième tome de Tori Dawson et on arrive à un moment où il est essentiel de suivre l’ordre de parution de cette série et de sa saga cousine Robin Page, les évènements s’emballent et les deux séries se répondent donc si vous arrivez à ce tome et que vous n’avez pas lu Chasser les créatures diaboliques, niveau confirmé, vous allez loupé des trucs. Mais pour les autres, on peut y aller.

Tori doit se bouger pour sauver Ezra avant qu’il ne soit trop tard, et elle va aller jusqu’à farfouiller dans le passé du jeune homme et remonter la piste de mage-démons pas très glop. Le truc c’est que Tori a perdu beaucoup de ses artefacts et machin-choses magiques qui constituaient son arsenal, et Kai est retenu par… Ses obligations familiales, dirons-nous… Donc c’est en effectif réduit et un peu les mains dans les poches que la barmaid badass va partir sauver le mâle.

Quel plaisir de suivre cette série et de voir tout l’édifice prendre forme pour le grand final à venir. Le rythme ne retombe jamais dans ce tome 7, on a 300 pages d’action, de surprises et de drame non-stop. On lève un peu le voile sur le passé d’Ezra et ce qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui, le gang enquête en effet sur la secte de tarés qui s’amusaient à faire des expérimentations démoniaques sur des gosses, et Tori va foutre les pieds dans un sacré bordel.

Diminuée dans sa capacité à botter des culs, Tori a aussi des moments de doutes (crédibles et fort bien amenés) mais elle reste fidèle à elle-même donc ON VA TAPER LA GUEULE DES MÉCHANTS ! Mais en dehors de l’action et du rythme, ce qui porte la série c’est cette galerie de personnages, cette famille qui veille les uns sur les autres sans faillir ou presque. J’aime beaucoup cette dynamique de bienveillance et de confiance qui anime tout le monde, ça fout la patate. L’autrice arrive à faire vivre la troupe avec beaucoup de talent. Je vous ai dit que j’adore Darius ? Darius c’est le boss, il est calme, il protège les gens, il est trop cool.

En parallèle, on va avancer un peu aussi du côté de Kai, enfin, on va pas vraiment avancer mais certaines choses vont être éclaircies, nuancées, quand le bellâtre débarque avec Makiko. Cette dernière va d’abord s’attirer les foudres de Tori, évidemment, mais elle se révélera une alliée de poids et pourra commencer à s’intégrer dans le groupe, tout en donnant sa perspective à tout le foutoir de la famille Yamada. Encore une fois, construction de personnages, des perspectives et des relations, tout est au poil.

Encore une excellente lecture pour cette série qui continue à nous proposer de l’action, du fun et des personnages super-cools. On va pas trop traîner pour lire le huitième et dernier tome qui est déjà sorti !

Couverture : Annette Ahner
Traduction : Viviane Faure
Éditeur : Bookmark (collection infinity)
Nombre de pages : 316
Date de sortie : 27 Décembre 2023
Prix : 19€ (broché) / 7,99€ (numérique)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article a 8 commentaires

  1. Brize

    De mon côté, j’ai déjà lu le tome 8 😉 !

  2. Zina

    J’ai beaucoup aimé ce tome, même mieux que le dernier je dois dire (même s’il est quand même cool, hein)