Ex dei, James bondit

Je termine donc la pile de sorties ActuSF de février 2021 avec Ex dei de Damien Snyers, suite au très bon La stratégie des as qui ne dit pas qu’elle est une suite mais qui l’est quand même un peu.

James, notre cher elfe voleur, se la coule douce en Afrique avec sa petite fortune et sa camarade de jeu Mila. Il s’est rangé pour profiter de sa retraite mais le frisson lui manque et il finit par replonger, quitte à récolter quelques ennuis au passage. Marion est une Historienne, membre d’un club élitiste qui archive et recoupe les vérités cachées de l’histoire, et au passage s’est débrouillé pour ne plus vieillir. La plupart des membres sont vieux de plusieurs siècles, et Marion commence à s’emmerder un peu avec son mari après 10 ans d’union. Mais l’arrivée d’un nouveau membre potentiel à leur joyeuse bande pourrait bousculer pas mal de choses.

Le nouveau roman de Damien Snyers part sur deux intrigues séparées qui mettent longtemps à se rejoindre. Et le lien entre les deux est fort mince jusqu’à la fin, donc on a parfois l’impression de lire deux bouquins mélangés. Et c’est marrant, parce que j’ai adoré un des deux, et pas vraiment le second. L’histoire de Marion a une ambiance vraiment convaincante dans une atmosphère de société secrète de la bourgeoisie. Le club des aristos férus d’histoire s’avère plaisant à découvrir, et quand ça commence à sentir le roussi, on est happés par le mystère qui entoure notre protagoniste.

Par contre, j’ai trouvé les aventures de James complètement décousues, sautant d’une mini-péripétie à la suivante bien trop vite, sans qu’elles soient vraiment liées par autre chose que le hasard, ou un mince concours de circonstances, dans le seul but de faire débarquer James à Nowy-Kraków pour rejoindre l’histoire de Marion. Et, sans oublier une petite scène de torture un peu gore qui surprend au milieu d’un roman aussi light, Damien Snyers a peut-être voulu déclarer son amour à Volte-face mais je vois pas ce que ça fout là. Cet arc est sauvé seulement quand l’auteur capitalise sur le roman précédent en faisant ressurgir le passé. On est heureux de recroiser quelques têtes connues et l’alchimie de groupe fonctionne toujours. C’est pourtant dommage que le livre se termine sur le rythme décousu qui a caractérisé l’arc de James, avec une résolution un peu expédiée, peu satisfaisante, et un dernier chapitre en coup de théâtre « ouate ze phoque » sorti de nulle part.

Je préfère garder en mémoire l’intrigue de Marion avec sa mise en place maîtrisée et son rythme plaisant. J’ai aimé les relations de ces personnages et le mystère qui plane sur leur organisation. Même si j’avoue avoir parfois tiqué sur les relations de couples un peu caricaturales. Mais y’a vraiment des scènes marquantes dans cet arc, le double-jeu des personnages et globalement la progression de l’intrigue est très satisfaisante… Jusqu’à la résolution finale qui n’avait pas grand sens à mes yeux… J’ai pas compris, en fait… On apprend qui est vraiment le coupable, mais j’ai pas compris son but. Peut-être que j’ai un peu décroché sur la fin, mais c’était bien confus.

Oui, Ex dei a été une déception pour moi, surtout en ayant beaucoup apprécié le premier roman de Damien Snyers. Y’a de bonnes choses, mais l’ensemble m’apparait tellement décousu, manque d’une structure et d’un mystère plus solides. Il reste des personnages attachants, toujours, et l’ambiance folle de cet univers, mais l’intrigue ne m’a jamais vraiment convaincu.

Roman reçu en Service Presse de la part d’ActuSF, merci à eux.

Lire aussi l’avis de : Célindanaé (Au pays des cave trolls), Aelinel (La bibliothèque d’Aelinel), Amarüel (Le tribulations d’Amarüel),

8 réponses

  1. Je suis assez d’accord avec toi, surtout en ce qui concerne cette fin abominable.
    J’ai été gênée aussi par des faits qui restent sans vraie explication comme la fin de la fameuse scène de torture ou ce qui arrive à Elise et Mila. C’est vrai que l’arc de Marion est beaucoup plus agréable et bien fait.

  2. Ah zut. Je viens de le remporter au concours d’Aelinel donc je me ferais mon avis mais je suis nettement moins enthousiaste là tout de suite xD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.