Chasse royale 4 : Curée chaude, c’est reparti pour un tour

J’ai terminé récemment en audio le quatrième et dernier tome de Chasse royale, qui constitue pour le moment (et peut-être pour toujours, on sait pas trop), le dernier tome de Rois du monde. Oui, l’autre série de Jaworski. Oui, celle qui est cent fois mieux que Gagner la guerre mais tout le monde ne parle que de Gagner la guerre. Alors ne parlons plus de Gagner la guerre. C’est l’heure de la curée.

C’est un peu le bordel dans la celtique, les rebelles et les loyalistes se tapent sur la gueule et se courent après dans tous les sens, mais un mystère demeure. Il est où le haut-roi Ambigat ? Bellovèse va essayer de le retrouver parce que là c’est plutôt mal barré pour son camp. On est donc repartis pour un tour de piste avec notre héros et ses compagnons, on crapahute dans les bois, on se faufile entre les lignes ennemis, on s’engueule avec les héros d’en face, on fait les fiers et on se fout sur la gueule.

J’aime toujours beaucoup cet univers et les héros qui le parcourent, mais il faut avouer que ce Curée chaude ressemble beaucoup au tome précédent. On a déjà bien commenté le bordel éditorial de cette série, mais jusqu’à présent, chaque tome avait son identité, son arc narratif et son atmosphère spécifique. Mais là on sent forcément que les tomes 3 et 4 ont été coupés à la hache, c’est une seule continuité narrative et thématique. Même en l’ayant audio-lu juste après le précédent, et si on veut prendre l’ensemble comme un seul tome, ben ça traine quand même vachement en longueur.

Tout ce que j’ai dit dans ma critique de Chasse royale 3 est donc toujours valable ici, vous pouvez aller voir ça et considérer que ça vaut pour le 4. Mais sur la longueur ça s’essouffle pas mal pour moi, cette guerre traine vachement en longueur et j’en avais un peu marre de les voir se foutre sur la gueule sans qu’il y ait de gros bouleversement. Peut-être que j’aurais pas du tout lire d’un coup ? J’me suis fait une overdose tout seul ? Est-ce qu’en fait le découpage en deux était une bonne idée des moutons électriques pour éviter ça ? (Non je plaisante…). C’est toujours excellent en terme d’atmosphère et l’écriture, on est plongés dans cette guerre avec panache, mais il se passe finalement pas grand chose de neuf. Jusqu’à la fin.

Mais du coup ça termine la seconde branche, donc il y a une « fin », enfin, à cette guerre sans fin. Et peut-être que c’est parce que j’ai suivi les annonces de l’éditeur, que je sais qu’on verra pas de troisième branche avant un moment (si on la voit un jour), mais cette fin tombe un peu à plat. Évidemment il n’y a aucune avancée sur le « présent », il faut faire un effort pour se souvenir que Bellovèse est en train de raconter son histoire à quelqu’un. Mais cet arc Chasse Royale se termine sur une pirouette-cacahouète un peu facile, et nous ouvre l’horizon sur une suite qu’on n’est pas près d’avoir entre les mains, c’est donc avec notre ami frustration que nous refermons Rois du monde, pour un temps indéfini.

J’adore toujours cet univers mais on a peut-être là le tome de trop, trop redondant, pas assez satisfaisant, très peu de bouleversement. Un peu plus de la même chose qui ne justifiait pas vraiment un tome en soi, et même si on regroupe les 3 et 4 (comme doit le faire la version poche), ça va donner un livre qui traine la patte.

Lire aussi l’avis de : Boudicca (Le bibliocosme), Hugues (Charybde 27), Célindanaé (Au pays des cave trolls),

10 réponses

  1. Ahahah, je me suis bien amusée à lire ta chronique, et du coup j’en ai profité pour lire les 4 que tu as faites sur la série. J’aime beaucoup ton humour, et ça n’enlève rien à la qualité de tes analyses. C’est vraiment excellent !

    Série que j’ai abandonnée au tome 2, avec un graaaaand soulagement. Ennui, antipathie pour ces braillards insupportables et des incohérences dans la narration ont transformé cette lecture en boulet de mes soirées, mon nez écrasé sur la liseuse systématiquement au bout de deux phrases s’en souvient encore.

    A te lire, toi qui sembles t’être bien amusé au fil des pages, je me dis que j’ai bien fait de lâcher… mais au moins, tu auras réussi à me faire sourire sur cette série (et la voir d’un œil différent, au moins les premiers tomes), et pour cela je te remercie !

  2. pour avoir tout lu d’une seule traite, je n ai pas trouver de longueur ou de sentiment de revoir la même chose. Peut-être parce que le style d’écriture de JP.J me ferai passer la plus pénibles des histoires pour un 4em tome du seigneur des anneaux ?Mais franchement je ne crois, je suis resté captivé du début à la la fin. mais c est bien la Fin qui me laisse sur ma faim, comme tu dis l Ours. si vous n avez pas lu le livre ne lisez pas la suite.
    cette FIN donne l impression que JPJ ne savait pas trop comment finir et je m attendais a une suite rapide de ce tome, mais finalement non. A priori une suite de cette univers serai plus ou moins prévu, mais pas à court terme.  » la grande jument » je crois ou un truc comme ça.

  3. Le découpage de cette série est une horreur qui le dessert énormément, c’est dommage parce l’ambiance et les personnages sont super intéressants (et la fin est quand même très très frustrante !)

  4. « Est-ce qu’en fait le découpage en deux était une bonne idée des moutons électriques pour éviter ça ? » : dit c’est dit, reprendre c’est voler !
    Bon, au moins, vu la nécessité de « La Grande Jument », j’ai du temps pour rattraper mon « retard » sur la série. ^^’

  5. A chaque fois que je te lis sur Chasse Royale, ça me conforte dans mon choix de rester dans le Vieux Royaume ^^. Et du coup, je suis bien contente qu’il re-bosse dessus :D.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.