Le puits des mémoires Tome 3 : Ze Bourne Revenge

 Après avoir crapahuté avec nos trois héros amnésiques, après avoir levé le mystère sur leurs identités respectives et (presque) retrouvé leurs places dans la société, il est temps d’élucider la dernière énigme du puits des mémoires dans ce dernier tome enfin disponible chez Pocket. Qui a fait effacer les souvenirs des compagnons de routes ? Et pourquoi ? C’est le moment de régler les comptes.

A la fin du tome précédent, nous laissions un des protagonistes en fort mauvaise posture tandis qu’on apprenait à la toute fin la vraie identité de Nils, dernier personnage dont le passé restait un mystère. Cette révélation était propulsé dans le cerveau du lecteur sans sommation, sous forme d’un bon gros cliffhanger qui nous laissait un peu con juste au moment de refermer le livre… « Hein ? », « Que vois-je donc ? », dis le lecteur sur le cul, qui vient de se prendre un revers Gabrielkatzien ou deux dans les dents…

Mais pas le temps de réfléchir en démarrant ce dernier volet, il faut courir pour déjouer les complots qui se trament dans l’ombre depuis le retour des anciens fugitifs à la vie publique et sauver les amis en danger. Mais surtout, nous allons voyager vers les terres de cristal pour découvrir qui se cache derrière l’horrible machination dont ont été victimes les héros de l’histoire. J’avais un peu peur que l’explication soit méchamment capillotractée comme dans beaucoup d’histoires de complots mais je dois bien le reconnaitre, la conclusion est claire et élégante, sous-entendu : j’ai tout compris du premier coup, merci monsieur.

Lorsqu’on apprend enfin comment les souvenirs des trois lascars ont été effacés et pourquoi, ça semble naturel et logique, tous les morceaux de l’intrigue se remettent en place naturellement. Les petits indices et les personnages secondaires trouvent leur sens et c’est rudement élégant. Gabriel Katz s’amuse à éviter l’écueil du « Showdown » militaire violent de manière à la fois amusante et efficace, ceux qui attendaient un gros bourrinage armé seront un peu déçus mais j’ai trouvé ça plutôt intelligent. L’intrigue est plus directe et linéaire, on fonce vers la conclusion sans se perdre et tout s’éclaircit.

Mais le point le plus appréciable de ce troisième volet est que Karib, Olen et Nils sont enfin réunis. Après avoir passé une grosse partie de l’épisode précédent séparés, on retrouve avec plaisir notre groupe entier, à crapahuter dans la neige en se vannant copieusement. On prend plaisir à revenir sur un ton plus proche du premier volume, où la camaraderie et les vannes des héros feront sourire le lecteur plus d’une fois, leur complicité encore renforcée par les épreuves vécues.

On sent une bonne évolution dans leurs personnalités et le groupe qu’ils forment entre le premier et le dernier chapitre de la saga, leur attitude face à l’amnésie est rafraichissante. Dans la plupart des histoires de perte de mémoire, les héros vont tout faire pour savoir qui ils sont et retrouver leurs personnalités d’avant, mais là non, ils savent comment ils ont envie de se comporter et leur ancien « moi » n’a au final que très peu d’importance, ils s’en foutent, et c’est peut-être la réaction la plus logique dans ce genre de situation.

Les terres de cristal est la conclusion parfaite pour Le puits des mémoires, un condensé de tout ce qui a fait la force de la trilogie, le fun, l’action, les personnages travaillés, une intrigue avec ce qu’il faut de suspense mais qui ne se perd pas en route, des révélations savamment disséminées. Certainement une des sagas fantasy les plus maitrisées que j’ai lues jusqu’à présent, si vous avez pas déjà compris : foncez l’acheter.

Lire les avis de : Aléthia (Elbakin), Blackwolf (Blog O livre), Imaginelf

Voir aussi : Tome 1, Tome 2

5 réponses

  1. Après de telles critiques sur les trois tomes de la série tu me vois obligée de suivre ta dernière injonction et d’aller me procurer le premier volume ! Ma PAL ne te remercie pas (mais moi sans doute que si) ^^

  2. Bonjour

    Sur tes conseils, je viens de finir la trilogie. Étrangement (ou pas !), j’ai mis 3 fois moins de temps à la lire que le précédent (Anamnèse de Lady Star par LL Koetzer). Je pensais lire un tome puis passer à autre chose pour y revenir après … raté sur toute la ligne, je les ai dévorés d’un coup, impossible de les lâcher.

    L’histoire est très bien mené, les héros sont attachants, leur complicité fait sourire et les scènes d’action sont efficaces.

    Par contre, la fin m’a laissé sur ma faim, à l’image d’un bon Gemmel, je m’attendais à un moment épique, j’ai été déçu, elle est un peu rapide comme si il voulait se dépêcher de finir.

    Mais ça ne m’empêchera pas de continuer sur ma lancé et de lire de nouveau cet auteur.

    En attendant, je vais essayer de me trouver un peu de SF pour changer.

Laisser un commentaire