Knight’s Shadow, To mayhem and fighting

Knight's Shadow est la suite du très excellentissime Traitor's blade par Sebastien de Castell dont je parlais déjà par ici. Pour tous les amateurs de trucs pointus ou aiguisés qui zigouillent des gens méchants avec classe, on retrouve les personnages de Falcio, Kest et Brasti qui doivent maintenant se démerder pour placer la petite Aline sur le trône malgré le fait que tout le monde les déteste encore, ce qui peut compliquer les choses quand on veut se la jouer subtil... Comme dans le premier tome, les Greatcoats sont considérés comme des traitres et des lâches par une grosse majorité des habitants de Tristia vu qu'ils n'ont rien fait pour défendre le roi Paelis quand les ducs sont venus prendre…

Continuer la lectureKnight’s Shadow, To mayhem and fighting

Royaume de vent et de colères, Mistral hurlant

 Voilà, c'est toujours pareil avec les marseillais, ils sont pas foutus de faire comme tout le monde. C'était déjà vrai à la fin du XVIe siècle, époque à laquelle se déroule "Royaume de vent et de colères" de Jean-Laurent Del Socorro. Dans ce roman (enfin dans la vraie vie aussi hein, ça s'appelle l'Histoire) toute la France est sous le pouvoir d'Henri IV après son accession au trône... Toute ? Non, car un village d'irréductibles gaulois résiste à l'autorité ! Le village en question c'est Marseille, dirigé par Charles de Casaulx et établie en "République indépendante". 1596, l'armée du roi est aux portes de la ville, les soldats et miliciens se préparent à défendre la cité phocéenne. Dans ce contexte,…

Continuer la lectureRoyaume de vent et de colères, Mistral hurlant

Chien du Heaume, Douce brutalité

Quand on commence à s'intéresser à la Fantasy, il est toujours un peu compliqué d'attaquer la bibliographie d'un auteur car soit il a déjà une série de 15 tomes à rattraper, soit son dernier livre et le premier tome d'une beaucoup-logie et on se dit qu'on va attendre la fin plus de 20 ans. Donc en général, grosse méfiance, tu te renseignes, tu trempes un orteil dans la piscine pour voir si une armée de piranhas ne va pas vouloir te torturer pour les années à venir (bon, parfois on s'en plaint pas trop non plus). Donc quand je suis tombé sur Chien du Heaume, petit roman de 200 pages qui se suffit à lui-même, il a fait figure de…

Continuer la lectureChien du Heaume, Douce brutalité

Les héros, le pont de la rivière gouaille

Je continue donc ma découverte de l’œuvre de Joe Abercrombie. Après ses quatre premiers romans, on sait déjà que le monsieur a un univers bien crade, sombre et violent, que son monde médiéval est peut-être plus proche de notre vrai moyen-âge que des paladins en armures lustrées et des elfes Yves Rocher qui chient des coquelicots. "Les héros" continue sur le même ton mais change un peu la donne, à la limite de l'exercice narratif et stylistique, l'auteur va nous raconter trois jours dans la vie de soldats qui pataugent dans la boue... Attention, ça va trancher... Tout comme "Servir Froid", ce roman se passe dans le même univers que la trilogie de la première loi mais se suffit à…

Continuer la lectureLes héros, le pont de la rivière gouaille

Aeternia, la marche du prophète et la baffe dans ta gueule

Aaaaah, Gabriel Katz, ce nom évoque tellement de... Ah non en fait je connais pas du tout... Mais quand Babelio m'a proposé une chance de recevoir son dernier roman, j'ai fouiné un peu, lu la critique enthousiaste de Dup, et ben oui, ça m’intéresse bien moi, j'ai un p'tit faible pour les colosses avec des haches (heum... enfin... voilà quoi...). Voilà donc le petit pavé qui arrive à la maison : Aeternia Tome 1, La marche du prophète, premier constat : Scrineo a fait un super boulot sur l'objet avec cette illustration méga-classe d'un certain Aurélien Police (oui, je mets beaucoup de liens, c'est pour se culturer), j'ai scotché sur la couv' un petit moment mais il est temps d'ouvrir…

Continuer la lectureAeternia, la marche du prophète et la baffe dans ta gueule

Les Manteaux de Gloire, le roi est mort, vive le roi !

Ils sont les "greatcoats", (qu'on pourrait traduire par "grand-manteaux", ou "super-anoraks" ou "énormes doudounes", je sais pas trop...), ils sont les magistrats sélectionnés et entrainés par le roi Paelis pour sillonner les duchés et faire appliquer la loi du Royaume. Ce sont des guerriers et des tacticiens exceptionnels, des hommes de loi justes et respectés... Enfin, ils l'étaient, jusqu'au jour où les ducs se sont retournés contre le roi et ont planté sa tête sur une pique, jour où les "greatcoats" ne sont pas intervenus et ont fui au lieu de protéger leur souverain. Aujourd'hui ils sont les "trattaris", ou les "tatter-cloaks", les traîtres, méprisés par le peuple, chassés par les ducs, ils ne gardent de leur ancien nom que…

Continuer la lectureLes Manteaux de Gloire, le roi est mort, vive le roi !

Le nom du vent, l’art du conteur

Depuis quelques mois, je me suis remis à suivre un peu plus l'actualité en littérature (enfin, la littérature fantastique, fantasy, policier... Les trucs intéressants quoi, m'en fous du dernier Goncourt), et depuis j'entends beaucoup parler de Patrick Rothfuss, son nom débarque comme un rien à la moindre occasion, sur les 4ème de couv' pour faire vendre, dans les critiques pour référence, dans des articles ou juste dans "t'as lu ça JP ? C'est cool". Donc évidemment à un moment j'ai tenté la chose, j'ai acheté "Le nom du vent", premier tome de la "chronique du tueur de roi". Et donc ? Ça vaut la hype ? Ça déchire sa gaine ? Ouais, plutôt, et même "grave" comme disent les jeunes…

Continuer la lectureLe nom du vent, l’art du conteur

La horde du contrevent, Souffle épique

Ils sont 23 dans cette "horde du contrevent" à vouer leur vie à une quête : Remonter à pied de l'extrême-aval à l'extrême-amont, région inexplorée et source des vents terribles qui balayent le monde. Ils sont la 34ème horde à contrer, les 33 précédentes ont échoué pendant les siècles passés, chacune laissant aux suivantes leurs connaissances, leurs techniques et leur expérience. Mais attention, quand je dis "vents terribles", c'est pas du p'tit mistral de chez nous, c'est un truc qui te soulève comme un rien et t'écrase contre une falaise au moindre faux pas ou au moindre appui mal assuré, qui te laboure le visage au sang, alors ils avancent en pack, variant la formation selon le type de vent,…

Continuer la lectureLa horde du contrevent, Souffle épique