Les héros, le pont de la rivière gouaille

  • Commentaires de la publication :5 commentaires

Je continue donc ma découverte de l’œuvre de Joe Abercrombie. Après ses quatre premiers romans, on sait déjà que le monsieur a un univers bien crade, sombre et violent, que son monde médiéval est peut-être plus proche de notre vrai moyen-âge que des paladins en armures lustrées et des elfes Yves Rocher qui chient des coquelicots. "Les héros" continue sur le même ton mais change un peu la donne, à la limite de l'exercice narratif et stylistique, l'auteur va nous raconter trois jours dans la vie de soldats qui pataugent dans la boue... Attention, ça va trancher... Tout comme "Servir Froid", ce roman se passe dans le même univers que la trilogie de la première loi mais se suffit à…

Continuer la lectureLes héros, le pont de la rivière gouaille

La république des voleurs, Locke perd la boule

  • Commentaires de la publication :1 commentaire

 La république des voleurs est le troisième tome de la série des salauds gentilshommes de Scott Lynch dont j'avais déjà parlé ici, les deux premiers volumes marquaient par leur construction exemplaire, leur univers unique et surtout leurs personnages exceptionnels mais si vous n'avez pas lu les deux premiers rebroussez chemin, pauvres fous, ça risque de spoiler un peu. Ce troisième opus (sur 7, parait-il) a mis 6 longues années à nous parvenir, mais le voilà enfin chez nous, Bragelonne l'a sorti en grandes pompes et nous tous, lecteurs avides et impatients, nous jetons  dessus comme la vérole sur le bas-clergé (oui, cette expression m'a fait rire donc je la place). Au début du livre, nous trouvons Locke en fort mauvaise…

Continuer la lectureLa république des voleurs, Locke perd la boule

L’empire brisé, un joyeux bain de sang

  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Bon, comme j'ai la flemme de faire une critique par tome, on va parler de l'ensemble de la trilogie, d'autant plus qu'elle est assez constante donc j'aurai un peu l'impression de me répéter à chaque fois. Et maintenant vous vous dites que ça serait sympa que je précise de quoi je parle exactement, au lieu de discuter avec moi-même, non ? Oui, pas bête... Et bien je parle de la trilogie de l'empire brisé de Mark Lawrence, composée du Prince écorché, du roi écorché et enfin de l'empereur écorché, tous parus chez Bragelonne entre 2012 et 2014. La série suit les aventures de Jorg Ancrath, prince d'un des 100 royaumes de l'empire brisé reconverti en bandit de grand chemin après…

Continuer la lectureL’empire brisé, un joyeux bain de sang

Les Manteaux de Gloire, le roi est mort, vive le roi !

  • Commentaires de la publication :5 commentaires

Ils sont les "greatcoats", (qu'on pourrait traduire par "grand-manteaux", ou "super-anoraks" ou "énormes doudounes", je sais pas trop...), ils sont les magistrats sélectionnés et entrainés par le roi Paelis pour sillonner les duchés et faire appliquer la loi du Royaume. Ce sont des guerriers et des tacticiens exceptionnels, des hommes de loi justes et respectés... Enfin, ils l'étaient, jusqu'au jour où les ducs se sont retournés contre le roi et ont planté sa tête sur une pique, jour où les "greatcoats" ne sont pas intervenus et ont fui au lieu de protéger leur souverain. Aujourd'hui ils sont les "trattaris", ou les "tatter-cloaks", les traîtres, méprisés par le peuple, chassés par les ducs, ils ne gardent de leur ancien nom que…

Continuer la lectureLes Manteaux de Gloire, le roi est mort, vive le roi !

La voie de la colère, l’empire contre-attaque

  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Dun Cadal, général légendaire de l'ancien empire, passe ses vieux jours à ressasser sa vieille vie à la taverne du coin, constamment imbibé d'alcool et vraiment pas beau à voir. Le jour où une historienne va venir écouter ses radotages chroniques pour retrouver l'ancienne épée de l'empereur, il va revenir sur sa rencontre avec le jeune Grenouille qui deviendra son protégé, et sur tous les événements qui ont suivi et ont mené à la chute de l'empire, et la naissance de la nouvelle république. Par ce pitch archi-classique (oui, encore une fois, un truc à la "nom du vent", on a compris, monsieur Bragelonne), "la voie de la colère" nous fait entrer dans le vif du sujet dès les premières…

Continuer la lectureLa voie de la colère, l’empire contre-attaque

Le nom du vent, l’art du conteur

  • Commentaires de la publication :8 commentaires

Depuis quelques mois, je me suis remis à suivre un peu plus l'actualité en littérature (enfin, la littérature fantastique, fantasy, policier... Les trucs intéressants quoi, m'en fous du dernier Goncourt), et depuis j'entends beaucoup parler de Patrick Rothfuss, son nom débarque comme un rien à la moindre occasion, sur les 4ème de couv' pour faire vendre, dans les critiques pour référence, dans des articles ou juste dans "t'as lu ça JP ? C'est cool". Donc évidemment à un moment j'ai tenté la chose, j'ai acheté "Le nom du vent", premier tome de la "chronique du tueur de roi". Et donc ? Ça vaut la hype ? Ça déchire sa gaine ? Ouais, plutôt, et même "grave" comme disent les jeunes…

Continuer la lectureLe nom du vent, l’art du conteur

Blood Song, le demi-tube de l’été

  • Commentaires de la publication :1 commentaire

Il y a quelques semaines, j'ai reçu une invitation du site Babelio à participer à ce qu'ils appellent une opération "Masse Critique" dont le principe est de nous envoyer un bouquin gratos en avant-première en échange d'une critique sur leur site. Je réponds OK car le bouquin m'intéresse et paf, réception de "Blood Song - La voix du Sang" d'Anthony Ryan, prochaine grosse sortie de Bragelonne prévue en Juin. Faut dire, on sent qu'ils ont ciblé les envois : L'accroche du bouquin insiste sur ses liens avec l'esprit de feu "David Gemmell" que j'ai déjà encensé à plusieurs reprises. D'ailleurs la présentation de l'éditeur fait une bonne rafale de name dropping bien hype, comparant ça au Trône de Fer, à…

Continuer la lectureBlood Song, le demi-tube de l’été

Les foulards rouges, Western sephora

  • Commentaires de la publication :1 commentaire

J'ai été tenté de lire les foulards rouges parce que je trouvais le mode de diffusion très intéressant et innovant : Bragelonne s'essaye à la publication-feuilleton en numérique avec sa collection Snark et je trouve que c'est une 'achement bonne idée. Les foulards rouges est donc une des séries suivant ce modèle, le premier épisode est gratos et chaque épisode suivant sera à 1.99 euros. Je salue encore une fois l'effort de l'éditeur sur l'expérimentation éditoriale et le numérique même si, vous allez voir tout de suite pourquoi, je me contenterai du premier épisode pour cette série, au moins j'aurai perdu que mon temps ! Lady Bang and the Jack, ce premier épisode, transpire l'influence complètement assumée de Firefly, la…

Continuer la lectureLes foulards rouges, Western sephora