You are currently viewing Le radar de l’ours, Mai 2022

Le radar de l’ours, Mai 2022

Un mois encore assez chargé pour la SFFF francophone, Imaginales oblige, avec une belle fournée d’éditions reliées pour le plus grand plaisirs des ours collectionneurs. D’autant plus que le chant des géants dont on parlait le mois dernier a été repoussé pour début Mai, ce qui monte le compte à 4 bouquins VF en hardback. Bravo ! Venez à moi, petites éditions collector !

VF

5 Mai – Blackwater 3 : La maison, Michael McDowell
19 Mai – Blackwater 4 : La guerre, Michael McDowell

Bah oui, bon, ça va, on a compris que Blackwater sort toutes les deux semaines, donc il va squatter le radar pendant 3 mois le petit sacripant, je vous fais un lot. Si vous suivez le blog vous en avez déjà entendu parler et , on va pas vous faire un dessin. C’est en 6 petits tomes, les 2 premiers sont cools, on va lire la suite.

Résumé :

1928 à Perdido. Alors que le clan Caskey se déchire dans la guerre intestine et sans merci que se livrent Mary-Love et sa belle-fille, et tandis que d’autres crises – conjugales, économiques, existentielles – aux répercussions défiant l’imagination se profilent, dans les recoins sombres de la maison d’Elinor, la plus grande de la ville, les mauvais souvenirs rôdent et tissent, implacables, leurs toiles mortelles.


Au-delà des manipulations et des rebondissements, de l’amour et de la haine, Michael McDowell (1950-1999), ­co-créateur des mythiques Beetlejuice et L’Étrange Noël de Monsieur Jack, et auteur d’une trentaine de livres, réussit avec Blackwater à bâtir une saga en six romans aussi ­addictive qu’une série Netflix, baignée d’une atmosphère unique et fascinante digne de Stephen King
.

Couverture : Pedro Oyarbide
Traduction : Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Nombre de pages : 260
Prix : 8,40€

12 Mai – L’espace d’un an (collector), Becky Chambers

Alors oui, j’ai déjà lu et chroniqué L’espace d’un an de Becky Chambers, mais que voulez-vous, L’atalante sort une version collector reliée, il fallait bien que je vous en parle !

Résumé :

Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l’espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d’autres humains. La pilote, couverte d’écailles et de plumes multicolores, a choisi de se couper de ses semblables ; le médecin et cuistot occupe ses six mains à réconforter les gens pour oublier la tragédie qui a condamné son espèce à mort ; le capitaine humain, pacifiste, aime une alien dont le vaisseau approvisionne les militaires en zone de combat ; l’IA du bord hésite à se transférer dans un corps de chair et de sang…

Couverture : Nicolas Sarter
Traduction : Marie Surgers
Éditeur : L’atalante
Nombre de pages : 448
Prix : 26,50€ (relié)

13 Mai – Les libraires gauchers de Londres, Garth Nix

Voilà une sortie intrigante chez Leha, entre deux mastodontes épiques bien hypés on trouve Les libraires gauchers de Londres qui mérite l’achat juste à cause du titre intrigant. Bon, en allant un peu plus loin on voit que l’éditeur expérimente lui aussi le hardback avec une belle une édition reliée (youpi) et que le pitch a l’air quand même très chouette.

Résumé :

LONDRES, 1983 – OU PRESQUE. Armée de maigres indices, Susan part à la recherche du père qu’elle n’a jamais vu. Mais sa source la plus prometteuse est en réalité une créature du monde magique, qu’un libraire très spécial élimine sous son nez.

Car les libraires sont avant tout les garants de l’équilibre entre le monde réel et le monde mythique – quand ils ne s’occupent pas de vendre des livres. Merlin et Viviane en font partie, et leurs pouvoirs hors norme ne seront pas de trop pour sortir Susan des mauvais pas où elle a le don de se fourrer.

Couverture : Leo Nickolls
Traduction : Florence Bury
Éditeur : Editions Leha
Nombre de pages : 584
Prix : 20€ (broché) / 25€ (relié)

18 Mai – Celle qui devint le soleil, Shelley Parker-Chan

Là aussi nous avons un Bragelonne qui nous sort une belle édition reliée, et avec « Sprayed edges » pour ce mois de Mai (il parait qu’on dit « jaspage » en français, c’est rigolo comme mot). Le bouquin est Celle qui devint le soleil de Shelley Parker-Chan, et vous savez quoi ? Je l’ai déjà lu ! Et c’était bien !

Résumé :

Dans un village rongé par la famine, au cœur d’une plaine poussiéreuse, deux enfants reçoivent chacun une destinée. Le garçon est promis à la grandeur. La fille, au néant…

En 1345, la Chine est soumise à la cruelle domination mongole. Pour les paysans faméliques des Plaines du Milieu, la grandeur n’existe que dans les contes. Quand la famille Zhu apprend que Chongba, leur huitième fils, est promis à un fabuleux destin, tous peinent à imaginer comment s’accomplira ce miracle. En revanche, nul ne s’étonne que la deuxième fille des Zhu, fine et débrouillarde, soit promise… au néant.

Mais lorsqu’une attaque de hors-la-loi les laisse orphelins, c’est le fils qui se laisse mourir de chagrin. Prête à tout pour échapper à sa fin annoncée, la jeune fille endosse l’identité de son frère afin de devenir novice dans un monastère. Là, poussée par un impérieux désir de survivre, Zhu apprend qu’elle est capable de tout – même du pire – pour déjouer sa destinée.

Lorsque son sanctuaire est détruit pour avoir soutenu la rébellion contre les Mongols, Zhu saisit cette chance de s’emparer d’un tout autre avenir : la grandeur abandonnée de son frère…

Couverture : Mel Four
Traduction : Louise Malagoli
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages :
Prix : 25€ (broché) / 12,99€ (numérique)

20 Mai – Sous la lune brisée, Anne-Claire Doly

Une sortie bien intrigante chez Mu ce mois-ci, ça devient une habitude. Avec une couverture toujours très classe (ça devient une habitude aussi), voilà un bouquin qui promet une ambiance post-apo avec un souffle épique, une affaire à suivre.

Résumé :

260 ans après le cataclysme qui a ravagé l’essentiel des terres émergées, la République des Neuf Cités tente de survivre sur un continent convalescent, menacée par une guerre aux frontières et la corruption grandissante du pouvoir. Sous les fragments jumeaux de la lune brisée, la cité de Taroy évolue au rythme des soubresauts de sa population.

Emportés par un destin qu’ils ne maîtrisent pas, un jeune ouvrier, un militaire et une aristocrate vont devoir remettre en cause les dogmes de la République, pour échapper au chaos naissant et tenter de dessiner un autre avenir.

Couverture : Kévin Deneufchatel
Éditeur : Mnémos (Mu)
Nombre de pages : 512
Prix : 23€ (broché) / 9,99€ (numérique)

VO

12 Mai – The collarbound, Rebecca Zahabi

Comme presque tous les mois, c’est Goldsboro qui décide d’un de mes achats via son abonnement GSFF, et la sortie de Mai sera The collarbound de Rebecca Zahabi. Un choix judicieux puisque celui-ci a l’air d’être tout à fait mon genre !

Résumé :

On the other side of the Shadowpass, rebellion is brewing and refugees have begun to trickle into the city at the edge of the world. Looming high on the cliff is The Nest, a fortress full of mages who offer protection, but also embody everything the rebellion is fighting against: a strict hierarchy based on magic abilities.

When Isha arrives as a refugee, she attempts to fit in amongst the other mages, but her Kher tattoo brands her as an outcast. She can’t remember her past or why she has the tattoo. All she knows is that she survived. She doesn’t intend to give up now.

Tatters, who wears the golden collar of a slave, knows that this rebellion is different from past skirmishes. He was once one of the rebels, and technically, they still own him. He plans to stay in the shadows, until Isha appears in his tavern. He’s never seen a human with a tattoo, and the markings look eerily familiar…

As the rebellion carves a path of destruction towards the city, an unlikely friendship forms between a man trying to escape his past and a woman trying to uncover hers, until their secrets threaten to tear them apart.

Couverture : JungShan
Éditeur : Gollancz
Nombre de pages : 352
Prix : £16,99 (relié) / 9,99£ (numérique)

19 Mai – The stardust thief, Chelsea Abdullah

Et pour finir cette petite sélection VO, une nouveauté Orbit qui sort le 19 Mai, c’est The stardust thief de Chelsea Abdullah. Inspiré des 1001 nuits, avec 40 voleurs, des jinns, des lampes magiques et des mirages dans le désert… Ça vous intrigue ? Et bien la chronique devrait pas tarder vu que je suis en train de le lire.

Résumé :

Neither here nor there, but long ago…

Loulie al-Nazari is the Midnight Merchant: a criminal who, with the help of her jinn bodyguard, hunts and sells illegal magic. When she saves the life of a cowardly prince, she draws the attention of his powerful father, the sultan, who blackmails her into finding an ancient lamp.

With no choice but to obey or be executed, Loulie journeys with the sultan’s oldest son to find the artefact. Aided by her bodyguard, who has secrets of his own, they must survive ghoul attacks, outwit a vengeful jinn queen and confront a malicious killer from Loulie’s past. And, in a world where story is reality and illusion is truth, Loulie will discover that everything – her enemy, her magic, even her own past – is not what it seems, and she must decide who she will become in this new reality.

Couverture : Mike Heath/Magnus Creative (Illustration) et Lisa Marie Pompilio (Design)
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : 480
Prix : £14,99 (relié) / 8,49£ (numérique)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article a 8 commentaires

  1. Hey 🙂
    De mon coté j’ai une liste plus réduite ce mois ci (mais c’est avant le mois prochain qui va tout dépoter xD).
    En VO le seul que je vais prendre de sur est le troisième tome The Tarot Sequence de K.D. Edwards, une de mes séries préférées de ses dernières années dans son genre.

    Il y a aussi un nouveau G.G. Kay qui sort mais comme toujours avec cet auteur j’attendrais la sortie VF.

    Il y a également le 4ième tome de The Frost Files (la série avec toujours le mot sh*t dans ses titres par exemple le premier The Girl Who Could Move Sh*t with Her Mind), mais vu que je n’ai pas encore lu le T3 je ne le prendrai surement pas le premier jour, j’attendrais une baisse de prix 😛

    Pour la VF j’attends la ré-édition de La chute d’Île-Rien de Martha Wells parce que je suis curieuse de voir ce que cette autrice peut donner en fantasy 🙂

    The collarbound pourrait m’intéresser.
    Au départ j’avoue que la couverture ne m’attirait pas plus que ça au milieu des autres, mais j’ai lu dans un avis que : « The narrative focuses mainly on slowly uncovering secrets and is gradually giving the reader a better understanding of what is going on. »
    Et je sais que c’est en général un principe auquel j’adhère bien (c’est totalement le principe principal du Choeur des dragons qui est un peu ma série principale en fantasy ses temps ci et que j’adore), donc à voir !

    1. (d’ailleurs je viens de voir que le dernier tome du Chœur des dragons venait de sortir en VO – fin avril donc – je savais qu’il sortait cette année mais vu que j’ai encore un tome de retard en VF je n’avais pas vraiment fait attention à la date de sortie
      Du coup ça me motive encore plus pour l’avancer cette année et la terminer avant décembre ! – encore 2 tomes à lire)

  2. Elwyn

    On a pas mal de sorties en commun, chouette 😀 Je ne connaissais pas Stardust Thief ? Tu en penses quoi pour le moment?

    1. Je l’ai terminé ce matin et c’est très sympa, l’autrice a mixé un peu tous les clichées des 1001 nuits dans une aventure fantasy adulte solide avec un groupe de protagonistes très attachants, des mystères qui se dévoilent au fur et à mesure. Vraiment chouette.

  3. Lullaby

    Celle qui devint le soleil m’intrigue… Idem pour Sous la lune brisée. Quant à L’espace d’un an, j’ai déjà lu et adoré ! J’attends les prochaines traductions des ouvrages de la même autrice.

    1. J’attendrai les collector suivantes de becky chambers pour continuer la saga, ça sera l’occasion 🙂