Le radar de l’ours, Juin 2022

Les éditeurs ont tiré leurs plus grosses cartouches en Mai avant les imaginales, on a bien rempli les bibliothèques en nouveautés et belles éditions ! Par contre, pour le mois de Juin en VF ça se calme, j’ai surtout des suites sur mon radar. Sauf chez Le bélial’ parce qu’ils font jamais rien comme tout le monde.

VF

3 Juin – Blackwater 5 : La fortune, Michael McDowell
17 Juin – Blackwater 6 : Pluie, Michael McDowell

Bonjour, c’est encore Blackwater ! Oui, ça fait trois mois de suite, ça va, c’est la dernière fois, promis. En plus j’ai pas encore la couv’ pour les 5 et 6, vous avez déjà entendu parler de la saga donc c’est plus la peine de la présenter, les deux derniers tomes sortent, pif paf pouf.

Couverture : Pedro Oyarbide
Traduction : Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Nombre de pages : 260
Prix : 8,40€

9 Juin – Noon du soleil noir, L. L. Kloetzer

J’avais déjà gouté du Kloetzer avec Vostok ou encore Issa Elohim, tous les deux fort appréciés malgré leur crime d’être de la SF. Mais le mois prochain c’est bien à la fantasy qu’on aura affaire, et contrairement aux deux bouquins dont j’ai parlé Noon sera signé non pas Laurent mais L. L. Kloetzer, nom de plume utilisé lorsque Laurent et sa femme Laure écrivent de concert.

Résumé :

Cela se passe dans la plus grande ville du monde connu. La Cité de la toge noire, la Ville aux mille fumées, donnez-lui le nom que vous voulez, vous y êtes déjà allé, vous y retournerez. Surplombée par le palais du Suzerain et les temples de l’allée des dieux, port maritime autant que fluvial, elle grouille de marchands, de prêtres, de voleurs. On y respire les parfums de pays lointains et la puanteur de la misère. C’est là qu’est né, c’est là que survit Yors, ancien mercenaire devenu un peu philosophe par la force de l’âge et des choses. Mais la sagesse ne nourrit pas son homme et Yors n’a plus un sou en poche quand commence notre histoire. C’est un peu par hasard qu’il va se mettre au service d’un jeune homme, un étranger venu faire des affaires en ville. Pas n’importe quelles affaires : de la sorcellerie. Nul ne l’ignore, les sorciers sont des crapules malhonnêtes, des vendeurs de malédictions, des préparateurs de potions aux doigts sales. Celui-ci est différent… Courtois, un brin naïf, certain d’être le meilleur dans sa partie. Il s’appelle Noon, et son emblème est un soleil noir…

Couverture : Nicolas Fructus
Éditeur : Le bélial
Nombre de pages : 300
Prix : 19,90€ (broché)

15 Juin – Andrea Cort 3 : La guerre des Marionnettes, Adam-Troy Castro

Ho dites donc, j’vous parle deux fois de SF en deux paragraphes, que se passe-t-il ? Juin est un mois de transgressions et de scandales, je vous le dis. Quoiqu’il en soit, après quelques incertitudes, le petit peuple de l’imaginaire est heureux de voir arriver le troisième tome d’Andrea Cort par Adam-Troy Castro : La guerre des marionnettes. Gloire à Andrea ! Quoi ? Comment ça j’ai pas encore lu le 2 ? Ah oui, c’est vrai, il va falloir réparer ça.

Résumé :

Toujours à la poursuite des Démons Invisibles, responsables de la mort de ses parents, Andrea Cort se rend sur la lointaine planète Vlhan. Ses imposants habitants y pratiquent un rituel qui tient tout autant du spectacle de danse que du suicide collectif. Une fois, par le passé, le ballet a dégénéré, et les habitants de Vlhan se sont retournés contre les spectateurs présents pour les massacrer.

Andrea est convaincue qu’élucider le mystère à l’origine de cette tragédie peut la mener à ses Démons Invisibles. Mais la disparition d’une jeune fille vient rapidement compliquer sa quête personnelle. Vlhan est une planète dangereuse et Andrea ignore à quel point elle s’apprête à danser avec la mort.

Couverture : Manchu
Traduction : Benoit Domis
Éditeur : Albin Michel Imaginaire
Nombre de pages : 544
Prix : 25,90€ (broché)

15 Juin – Tori Dawson 4 : Magie démoniaque et Martini, Annette Marie

On continue l’excellente série des Tori Dawson avec ce quatrième tome intitulé Magie démoniaque et Martini. L’éditeur reste sur le rythme très satisfaisant d’un bouquin tous les 6 mois, c’est toujours un plaisir de retrouver Tori !

Résumé :

Quand j’ai commencé à travailler comme barmaid, je ne savais rien de la magie. Maintenant, je suis presque devenue une experte. Je connais pratiquement toutes les classes magiques. Toutes, sauf une : Demonica.

Il s’avère qu’il y a une très bonne raison à ce que personne n’en parle. Même ma guilde les a bannis. En même temps, qui voudrait risquer sa vie à contrôler les pires créatures démoniaques du monde mythique ?

Eh bien, il se trouve qu’il y a des gens que ça intéresse, apparemment, et nous voilà avec un démon lâché dans la ville. Mes trois meilleurs amis sont déterminés à l’abattre, mais même les plus coriaces des mages de combat ne font pas le poids face à ce nouvel ennemi.

Et le monstre qu’ils poursuivent ne se cache pas. Il ne fuit pas. Il ne sème pas les cadavres sur sa piste.
Il chasse. Dans une ville pleine de mythiques, il est à la recherche d’une proie plus terrible encore.

Si nous n’arrivons pas à découvrir ses sinistres motivations très rapidement, des innocents mourront.

Couverture : Annette Ahner
Traduction : Viviane Faure
Éditeur : Bookmark (Collection Infinity)
Nombre de pages : 296
Prix : 17€ (broché) / 5,99€ (numérique)

17 Juin – Licanius 2 : Un écho du futur, James Islington

J’avais lu et apprécié le premier tome de Licanius en VO audio, mais quand j’ai voulu lire le second tome un an après j’étais complètement largué parce que j’avais oublié pas mal de choses, et l’histoire était complexe. Suite à l’annonce de la VF par Leha, j’me suis dit tiens, ça sera l’occasion de relire le 1 et d’enchainer sur le 2 pour ne pas avoir ce problème. Le temps et venu, mesdames et messieurs, le temps est venu, le tome 2 en question arrive (même si j’ai pas la couv VF).

Résumé (du tome 1) :

Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre. Les Augures dictatoriaux – autrefois considérés comme des dieux – ont été renversés et anéantis pendant le conflit, leurs pouvoirs tant redoutés les ayant mystérieusement abandonnés. Ceux qui avaient régné sous leurs ordres, des hommes et des femmes dotés d’une capacité moindre connue sous le nom de Don, n’ont évité le sort des Augures qu’en se soumettant aux lois de la rébellion. Une représentation de ces lois est maintenant inscrite dans la chair de quiconque utilise le Don, forçant ceux qui sont ainsi marqués à une obéissance absolue.

En tant qu’élève des Talentés, Davian subit les conséquences d’une guerre menée – et perdue – avant sa naissance. Méprisé par la plupart des gens au-delà des murs de l’école, lui et ceux qui l’entourent sont pratiquement prisonniers de leur tentative d’apprendre à contrôler le Don. Pire encore, alors que Davian se débat avec ses études, il craint les terribles conséquences d’un échec aux redoutées Epreuves.

Mais en découvrant sa capacité d’exercer le pouvoir interdit des Augures, Davian va déclencher une série d’événements qui vont bouleverser les terres d’Andarra et au-delà. Au nord, un ancien ennemi que l’on croyait vaincu depuis longtemps se réveille. Et à l’ouest, un jeune homme dont le destin est lié à celui de Davian reprend connaissance dans la forêt, couvert de sang et sans aucun souvenir de qui il est…

Couverture : Dominick Saponaro
Traduction : Sara Doke
Éditeur : Leha
Nombre de pages : ?
Prix : 25€ (broché)

VO

21 Juin – Glass immortals 1 : In the shadow of lightning, Brian McClellan

Alors que la saga des poudremages vient de faire son retour en VF grâce à Leha (et a l’air de pas mal fonctionner, croisons les doigts !), l’auteur s’apprête à lancer une nouvelle série dans un tout nouvel univers. Évidemment, après avoir apprécié ses bouquins précédents, je ne suis qu’enthousiasme, rendez-vous le mois prochain pour In the shadow of lightning ! Par contre, c’est encore une fois pas très clair entre les éditions US et UK, qui est quoi, qui sort quand, parfois c’est en Juin, parfois c’est en juillet, c’est flou…

Résumé :

Demir Grappo is an outcast—he fled a life of wealth and power, abandoning his responsibilities as a general, a governor, and a son. Now he will live out his days as a grifter, rootless, and alone. But when his mother is brutally murdered, Demir must return from exile to claim his seat at the head of the family and uncover the truth that got her killed: the very power that keeps civilization turning, godglass, is running out.

Now, Demir must find allies, old friends and rivals alike, confront the powerful guild-families who are only interested in making the most of the scraps left at the table and uncover the invisible hand that threatens the Empire. A war is coming, a war unlike any other. And Demir and his ragtag group of outcasts are the only thing that stands in the way of the end of life as the world knows it.

Couverture : Illustration par Dan Burgess, Design par Peter Lutjen
Éditeur : Tor books
Nombre de pages : 576
Prix : 26,99€ (relié) / 12,99€ (numérique)

28 Juin – The redwinter chronicles 1 : Daughter of Redwinter, Ed McDonald

Autre auteur qui démarre une nouvelle série dans un autre univers, Ed McDonald nous propose Daughter of Redwinter, premier tome des Redwinter chronicles. Après la trilogie grimdark Blackwing disponible chez Bragelonne en VF, l’auteur lève un peu le pied dans le dosage de la ténébritude pour nous raconter l’histoire de la jeune Raine, et ça me convient tout à fait. Ordre magique mystérieux, ambiance fantasy « en kilt » d’inspiration écossaise/celte, je suis actuellement en plein milieu de cette lecture et c’est très cool, la chronique arrive très bientôt.

Résumé :

Raine can see–and more importantly, speak–to the dead. It’s a wretched gift with a death sentence that has her doing many dubious things to save her skin. Seeking refuge with a deluded cult is her latest bad, survival-related decision. But her rare act of kindness–rescuing an injured woman in the snow–is even worse.

Because the woman has escaped from Redwinter, the fortress-monastery of the Draoihn, warrior magicians who answer to no king and who will stop at nothing to retrieve what she’s stolen. A battle, a betrayal, and a horrific revelation forces Raine to enter Redwinter. It becomes clear that her ability might save an entire nation.

Pity she might have to die for that to happen…

Couverture : Illustration par Galen Dara, Design par Lesley Worell
Éditeur : Gollancz
Nombre de pages : 345
Prix : 22£ (relié) / 10,99£ (numérique)

12 réponses

  1. T’as vu ce sont les Imaginales et on vient te lire quand même (juste avant de partir !)
    En juin j’attends surtout Noon j’avoue, je me réjouis. Et le Castro par curiosité même si j’ai été déçue par le précédent.

  2. La nouvelle trilogie d’Ed McDonald … Je suis tellement hype vu le coup de coeur qu’a été Blackwing.
    Tu as prévu d’en parler ?

    • Oui, une chronique d’ici deux semaines à priori. C’est très différent de blackwing par contre, bien moins grim, presque Young Adult, une héroïne de 17 ans, une quasi « école de magie »… Mais c’est très bien !

  3. Belle liste !
    Je ne connaissais pas la date de sortie de Andrea Cort 3 et ça m’intéresse bien, ainsi que bien sur Licanius 2 même si je l’ai déjà lu deux fois en VO xD

    J’ai aussi noté les McClellan et McDonald, même si dans les deux cas je ne peux pas les acheter directement (il faut déjà que je finisse ma relecture de la première série du premier).

    Je rajoute quelques titres sinon de mon coté, des suites de séries, comme Les Maîtres enlumineurs T3 prévu le 28 Juin (même si le second avait été une petite déception – à tel point que je ne l’ai même pas chroniqué -), Mercy Thompson T13, ou The God-King Chronicles T3 (que j’ai loupé sur netgalley UK mais c’est pas grave).

    Et dans les nouveautés Vo je guetterai les avis sur « A Taste of Gold and Iron » de Alexandra Rowland vu que j’ai prévu de lire un autre titre de la même autrice (A Conspiracy of Truths) depuis des lustres.
    Bon après c’est de la romance fantasy donc pas pour tout le monde, mais pourquoi pas de temps en temps si c’est bien fait.

Répondre à L'ours inculte Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.