Le radar de l’ours, Mai 2021

Voilà quelques temps que je voulais faire un petit rendez-vous mensuel, mais un bilan comptable de mes lectures ne m’excitait pas particulièrement. Un petit récapitulatif des sorties à venir me paraît assez pertinent vu qu’on ne regarde pas forcément tous les mêmes sources d’info, ça vous donnera un aperçu de mes prochains achats de nouveautés. J’avais tenté de mettre une section calendrier à un moment mais c’était manifestement passé inaperçu, la bonne vieille méthode de l’article sera peut-être plus adaptée. Et donc, qu’est-ce qui fait frétiller la truffe de l’ours en ce mois de Mai ?

4 Mai – VO – The shadow of the gods (The bloodsworn saga 1), John Gwynne

Dire que j’attends ce bouquin serait un cruel euphémisme. C’est peut-être le bouquin que j’attends le plus cette année, John Gwynne qui s’attaque à une saga d’inspiration nordique, c’est très prometteur, et les premières reviews anglophones sont très enthousiastes.

Résumé :

After the gods warred and drove themselves to extinction, the cataclysm of their fall shattered the land of Vigrið.

Now a new world is rising, where power-hungry jarls feud and monsters stalk the woods and mountains. A world where the bones of the dead gods still hold great power for those brave – or desperate – enough to seek them out.

Now, as whispers of war echo across the mountains and fjords, fate follows in the footsteps of three people: a huntress on a dangerous quest, a noblewoman who has rejected privilege in pursuit of battle fame, and a thrall who seeks vengeance among the famed mercenaries known as the Bloodsworn.

All three will shape the fate of the world as it once more falls under the shadow of the gods

5 Mai – VF – La fille aux éclats d’os (L’empire d’écume 1), Andréa Stewart

Là c’est simple, j’ai déjà lu et chroniqué la VO, donc vous pourrez vous faire une idée directement. C’est un très bon premier roman qui rappellera Les Maîtres enlumineurs aux lecteurs par certains côtés. Maintenant, faudra juste décider si vous voulez encore donner des sous à Bragelonne après les révélations sur l’attitude « discutable » de son patron. C’est vous qui voyez.

Résumé :

Dans toutes les îles de l’empire du Phénix, on prélève sur chaque enfant un éclat d’os derrière l’oreille, lors d’un rituel dangereux et trop souvent mortel. Grâce à ces éclats, l’empereur détesté peut créer et contrôler de redoutables chimères animales, les concepts.

Sa fille, Lin, privée de ses souvenirs par une étrange maladie, aspire à devenir l’héritière officielle du trône, mais son père semble lui préférer Bayan, son fils adoptif. Pour tenter de prouver sa valeur, Lin se lance dans l’apprentissage secret et défendu de la magie d’os… tandis qu’à travers tout l’archipel la révolte contre l’empereur gronde et s’organise, entraînant dans ses filets le contrebandier Jovis, en quête de sa femme disparue.

Alors que la révolution vient frapper aux portes du palais, Lin découvre que le pouvoir de la magie d’os a un prix. Elle va devoir décider jusqu’où elle peut aller pour reconquérir son héritage… et sauver son peuple.

11 Mai – VO – Son of the storm (The nameless republic 1), Suyi Davies Okungbowa

C’est toujours un plaisir de découvrir de la fantasy inspirée d’autres cultures que notre bon vieux moyen-âge européen, et les éditeurs l’ont compris, on assiste cette année à un défilé de fantasy d’influences diverses et variées. Son of the storm nous propose un monde d’inspiration africaine et une couverture à tomber par terre.

Résumé :

In the ancient city of Bassa, Danso is a clever scholar on the cusp of achieving greatness—only he doesn’t want it. Instead, he prefers to chase forbidden stories about what lies outside the city walls. The Bassai elite claim there is nothing of interest. The city’s immigrants are sworn to secrecy.

But when Danso stumbles across a warrior wielding magic that shouldn’t exist, he’s put on a collision course with Bassa’s darkest secrets. Drawn into the city’s hidden history, he sets out on a journey beyond its borders. And the chaos left in the wake of his discovery threatens to destroy the empire.

14 Mai – VF – Les oiseaux du temps, Amal El-Mohtar et Max Gladstone

Là encore, un bouquin déjà chroniqué ici grâce à l’éditeur qui m’a envoyé un exemplaire en avance. Et je l’ai dévoré, c’était excellent, jetez-vous dessus. Voilà.

Résumé :

C’est ainsi que nous gagnons.

Bleu et Rouge, deux combattants ennemis d’une étrange guerre temporelle, s’engagent dans une correspondance interdite, à travers les époques et les champs de bataille. Ces lettres, ne pouvant être lues qu’une seule fois, deviennent peu à peu le refuge de leurs doutes et de leurs rêves. Un amour fragile et dangereux naîtra de leurs échanges. Il leur faudra le préserver envers et contre tout.

Les Oiseaux du temps fait partie de ces romans inoubliables qui nous ressourcent et nous rappellent avec douceur et justesse que l’humanité, l’altérité et l’amour sont les réponses universelles à nos besoins essentiels.

27 Mai – VO – The blacktongue thief, Christopher Buehlman

Bouquin encensé par les premiers retours et comparaisons avec Kings of the wyld, il n’en fallait pas plus pour éveiller mon intérêt. Mais il se permet en plus d’avoir une couverture qui claque, donc on va pas se priver, ce sera un achat papier.

Résumé :

Kinch Na Shannack owes the Takers Guild a small fortune for his education as a thief, which includes (but is not limited to) lock-picking, knife-fighting, wall-scaling, fall-breaking, lie-weaving, trap-making, plus a few small magics. His debt has driven him to lie in wait by the old forest road, planning to rob the next traveler that crosses his path.

But today, Kinch Na Shannack has picked the wrong mark.

Galva is a knight, a survivor of the brutal goblin wars, and handmaiden of the goddess of death. She is searching for her queen, missing since a distant northern city fell to giants.

Unsuccessful in his robbery and lucky to escape with his life, Kinch now finds his fate entangled with Galva’s. Common enemies and uncommon dangers force thief and knight on an epic journey where goblins hunger for human flesh, krakens hunt in dark waters, and honor is a luxury few can afford.

Et vous, c’est quoi vos prochaines cibles ? Qu’est-ce que j’ai raté ?

12 réponses

  1. Ah oui tu es raisonnable sur tes repérages ! En mai c’est un peu la folie entre Brevis Est (la suite de Vita Nostra), les UHL, la réédition de Thomas le Rimeur, le nouveau d’Aurélie Wellestein, le nouveau d’Ariel Holzl, je ne sais plus où donner de la tête TT

    • J’me suis freiné sur les UHL, beaucoup de déceptions dernièrement donc je suis plus chiant :p

      Mais bon, déjà 5 bouquins dont des gros pavés c’est plus que ce que je lis en un mois, il faut trier !

      • Je comprends ! Perso je me suis faite avoir par le piège de la collection… Maintenant que j’en ai plus de la moitié, j’ai envie de les avoir tous. Ma faiblesse me désespère.

        Tu fais bien de trier 😀 C’est très sain. Je trie aussi mais ce mois de mai voit arriver beaucoup trop de bons livres pour que j’arrive à rester raisonnable.

        Puis tu parles de VO aussi, c’est cool pour celles et ceux qui en lisent !

  2. J’attaque le John Gwynne dès que j’ai fini The last watch (d’ici 4-5 jours), j’ai déjà lu le Stewart en VO, l’Okungbowa sera probablement lu mais décalé par rapport à sa sortie, j’avais tenté le El-Mohtar / Gladstone en anglais et je l’ai abandonné, et le dernier, je ne connaissais pas du tout, mais si ça ressemble à Kings of the Wyld, je me le note, évidemment (merci pour la découverte !).
    Sinon, vu que je sais que c’est un auteur que tu apprécies, il y a un Stephen Aryan (The coward) qui sort début juin, un nouveau cycle qui n’a rien à voir avec son univers habituel. Le résumé est très prometteur.

    • J’ai déjà précommandé The coward ouais. T’avais lu sa seconde trilogie ? Elle était vraiment bien.

      Je lirai le Gwynne sûrement plutôt début juin, j’ai commandé l’édition limitée de goldsboro donc elle arrivera sûrement un peu a la bourre

  3. Cette sélection est super ! 😀
    Je passe mon tour pour les livres en VO : je ne pense pas avoir le niveau, mais Les oiseaux du temps me tente beaucoup. Et je ne connaissais pas du tout L’empire d’Ecume qui a l’air aussi très intéressant.
    Merci pour l’info sur le patron de Bragelonne : je me tiens loin de l’actualité donc j’étais passée à côté :/

  4. C’est une très bonne idée ! (et tu es raisonnable je trouve XD)
    Ah la la « The shadow of the gods »… c’est drôle, j’ai la moitié de mon booktube qui me saoule avec ce titre depuis des mois quand l’autre me saoule avec Shadow & Bones :D. Bien que je me méfie des reviews enthousiastes, je le tenterai bien aussi (SAGA.NORDIQUE… what else?).
    J’ai également repéré « The blacktongue thief » depuis le début de l’année et j’attends (la patience est une vertu en édition).
    De mon côté, il y a le roman que j’attends le plus : « A Master of Djinn » de P. Djèli Clark. Je trépigne LOL.

    • Je dois recevoir Les tambours du dieu noir dans la semine, on verra si je deviens addict à P. Djèli Clark !

      The shadow of the gods, je l’attends énormément et moi aussi je vois absolument tous les reviewers anglophones le recevoir et l’encenser depuis des mois !!! Bon, je me plains pas, j’ai aussi reçu de belles lectures en avance, chaucn son tour, je reste patient 🙂

Répondre à Sabine C. Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.