Les gardiennes d’Aether 1 : Un héros improbable

C'est vraiment pas souvent que je lis des BDs, enfin j'en lisais beaucoup à une époque puis ça a diminué, diminué, diminué, jusqu'à devenir "Une ou deux par an, à peu près, et vraiment parce que des incontournables, hein". Et là, c'est le cas, tremblement de terre, phénomène international qui débarque en librairie, New York Times best-seller aux USA... Non je déconne, c'est juste que Les gardiennes d'Aether est dessiné par un copain : ce bon vieux Jojo Aucomte. Ceci amène évidemment un gros disclaimer : Non je serai pas objectif. Enfin encore moins que d'habitude, quoi. Le royaume de Valania est tout beau, les oiseaux chantent et les gens sont heureux. Sauf qu'un beau jour, des bestioles vraiment méchantes…

Continuer la lectureLes gardiennes d’Aether 1 : Un héros improbable

La pierre du chaos 1 : Le sang des ruines, Bellum prologus

En 2019, l'éditeur bamboo et Christophe Arleston s'allient pour démarrer Drakoo, une collection BD imaginaire qui va mettre les petits plats dans les grandes bassines pour marquer les esprits. Des trois séries de lancement, seule La pierre du chaos m'intéressait vraiment, puisqu'elle est scénarisée par Gabriel Katz (les deux autres titres sont peut-être très bons, mais ont l'air plus dans un ton humoristique/loufoque qui m'attire pas trop). Testons donc Le sang des ruines, premier tome de cette série. Pour calmer les révoltes de ces sales pauvres, l'empereur de Nemès a instauré un service militaire obligatoire pour tout le monde, comme ça le peuple verra que les nobles aussi ils peuvent cravacher. Bon, pour les jeunes nobles Navel et Araes, on…

Continuer la lectureLa pierre du chaos 1 : Le sang des ruines, Bellum prologus

La horde du contrevent 2 : L’escadre frêle, Faire bloc

Avant de devenir la mascotte des interviews "La société elle a que des problèmes/Les rézosocio c'est caca", Alain Damasio avait créé une œuvre immense qui a marqué bon nombre de lecteurs : La horde du contrevent. Il y a deux ans (déjà), Eric Henninot a surpris tout le monde en adaptant cette histoire magistrale dans une BD exceptionnelle, et le voilà donc qui revient pour un tome 2 ! On avait laissé notre 34e horde amputée d'un de ses membres clés. Ils continuent pourtant le contre, poussés par un infatigable Golgoth, jusqu'à ce qu'ils croisent le chemin du Physalis, un vaisseau fréole qui pourrait leur offrir une pause bienvenue dans leur périple. Mais les tensions internes au groupe restent tenaces,…

Continuer la lectureLa horde du contrevent 2 : L’escadre frêle, Faire bloc

Il faut flinguer Ramirez, Gangsters et aspirateurs

Comme j'ai beaucoup décroché de l'univers des BD, il m'arrive de louper à peu près tout ce qui fait l'actu mais de temps en temps je tombe sur un truc complètement par hasard. Sur ce coup-là, c'est certes le hasard mais aussi la couverture méga-cool qui m'ont fait ouvrir Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Petrimaux. Cette BD est un petit pavé de 144 pages qui nous présente Jacques Ramirez, employé exemplaire mais muet de Robotop, une grande firme d'électroménager qui s’apprête à lancer son tout nouvel aspirateur le Vacuumizer 2000, c'est la pression. Le problème c'est que deux mafieux débarquent au SAV de la marque pour faire réparer un appareil quand ils tombent sur Jacques, et ils reconnaissent immédiatement…

Continuer la lectureIl faut flinguer Ramirez, Gangsters et aspirateurs

Dragon Age (BD), En terrain conquis

Si il y a un jeu vidéo qui m'a marqué, c'est très certainement ce cher Dragon Age Inquisition dont j'ai déjà parlé. Avec cette saga, Bioware a su créer un monde de fantasy à la fois old-school et passionnant, que je prends plaisir à arpenter manette en main. Ce n'est pas surprenant de voir la saga être déclinée sur d'autres supports., on reviendra sur les romans (teasiiiing !) mais je vais démarrer avec la BD qui vient de sortir chez Mana Books, éditeur qui a débarqué dans le game en traduisant plein d'artbooks dont celui de Mass Effect Andromeda. Ce recueil rassemble en fait trois arcs (Le bosquet secret, Ceux qui parlent, Le dernier repos) qui constituent une seule grande…

Continuer la lectureDragon Age (BD), En terrain conquis

La horde du contrevent 1 : Le cosmos est mon campement, tempête pleine face

Les adaptations de La horde du contrevent d'Alain Damasio, c'est un peu du contre, comme dans le roman. La horde lyonnaise chargée du jeu vidéo s'est faite décimer par une tempête (coucou les copains), et l'équipe du projet d'animation est perdue dans les plaines du "on sait pas trop", on a jamais retrouvé leur scribe. Là-dessus, Eric Henninot il arrive et il balance "moi c'est bon, j'y vais solo pour le projet BD" (enfin presque, puisque Gaëtan Georges est là pour assurer la couleur). Couillu le bonhomme ! Le voilà parti avec son crayon et son couteau pour scénariser et illustrer le projet, et une armée de fans l'attendent au tournant. Le bouquin est tellement dense et "spécial" que c'est…

Continuer la lectureLa horde du contrevent 1 : Le cosmos est mon campement, tempête pleine face
Lire la suite à propos de l’article Shi 1 : Au commencement était la colère, Femmes furax
Expression@Datacenter@05_v4

Shi 1 : Au commencement était la colère, Femmes furax

"Presque un an et demi sans parler de BD ? Non mais ho, c'est quoi c'travail ?! Il est gonflé, l'ours, là !"... Oui alors, déjà tu te calmes, faux lecteur inventé dans ma tête, hein... Bon effectivement j'ai pas lu beaucoup de BD cette année... Bon allez, d'accord, regardons un peu ce qui se fait de beau dans le milieu des bulles. Tiens, c'est quoi ce truc ? Shi ? La samouraï en bikini des comics ? Ah non, rien à voir, OK. Ce Shi-là est une BD éditée chez Dargaud avec Zidrou au scénario et Homs au dessin et à la couleur. Ce premier tome se passe à plusieurs époque mais, même si on démarre dans notre bon…

Continuer la lectureShi 1 : Au commencement était la colère, Femmes furax

Silas Corey, le testament Zarkoff

 La BD Silas Corey m'avait déjà bien surpris avec son premier arc Le Réseau Aquila (voir mon avis par ici), le troisième volume de la série est sorti en 2015 mais j'ai été sage, j'ai attendu la parution du suivant pour le lire. Chaque histoire se passant sur deux tomes, j'avais plutôt pas envie de m'arrêter au milieu du diptyque et attendre un an comme un couillon... Mais le voici enfin le bougre ! J'ai pu acheter les deux albums constituant Le Testament Zarkoff et le lire tout d'un coup et c'est toujours aussi cool ! Pour rappel, Silas Corey est un détective sans peur et sans scrupule dans la France du début du XXe siècle, il travaille avec son…

Continuer la lectureSilas Corey, le testament Zarkoff

Les vieux fourneaux, la voix des âges

Si vous lisez mes chroniques merveilleuses avec dévouement et passion, vous vous souviendrez certainement que je vous ai déjà parlé de Wilfrid Lupano à propos de la BD Ma révérence... Et bien depuis, il a écrit presque une dizaine d'autres bouquins. Le bougre continue son parcours de scénariste avec un rythme de malade, ce type est une machine... à écrire... Machine à écrire... OK, la vanne est pourrie... Non mais sans déconner, en deux ans il a écrit plus d'une dizaine de BD, j'arrive pas à suivre moi. Il aura fallu l'intervention providentielle d'un ami qui m'a foutu dans les mains les deux premiers tomes de la série Les vieux fourneaux pour que je découvre celle-ci, non pas que j'ai…

Continuer la lectureLes vieux fourneaux, la voix des âges

Jazz Maynard tome 5, sous le soleil de Reykjavik

 Après une overdose massive de BD, ma bibliothèque a maigri grâce à un régime "Le bon coin". Trop de séries à rallonge qui perdent leur intérêt, trop de nouveautés pas terribles, trop de livres pas ouvert depuis 10 ans qui m'emmerdent à chaque déménagement. Résultat ? On ne garde que les séries phares, les valeurs sûres et les bouquins qui sont de vraies œuvres d'art : Universal War One, Servitude, Long John Silver, Blacksad (sauf le dernier qu'est tout pourri), Siegfried, Les quatre de Baker Street, etc... Dans ce panthéon de survivors all-star, Jazz Maynard tient sa place fièrement avec sa trilogie barcelonaise de 4 tomes (cherchez pas...). Avec Raule au scénario et Roger au dessin, la BD espagnole excelle…

Continuer la lectureJazz Maynard tome 5, sous le soleil de Reykjavik