Infamous Second son (et lumière)

Ce qui devait arriver arriva, mémé PS3 commence à radoter, oublie où elle a mis son dentier et passe ses journées à regarder Derrick et Motus. Oui, la retraite guette après tant d’années de bons et loyaux services ludiques. Et voilà la petite sœur qui débarque toute pimpante et se pose à côté, sûre d’elle, la PS4 se la pète un peu sous ma télé avec son trait lumineux et sa manette qui ressemble à une subaru tunée pleine de néons. Pourtant, mamie a pas dit son dernier mot, quelques jeux restent toujours inexplorés de son côté et la jeunotte a encore du chemin à faire pour atteindre la sagesse des anciens mais bon, il faut bien que jeunesse se passe.

Premier jeu à baptiser la nouvelle venue, Infamous : Second Son a déjà quelques mois mais bon, si j’vous faisais des articles sur les dernières sorties je risquerais d’attirer des gens sur mon blog, faut pas déconner, je tiens à ma tranquillité quand même… Cet Infamous donc, est le troisième volet de la saga de Sucker Punch (le développeur, pas le film de merde) mais marque une coupure vu qu’on a un nouveau héros, exit le Cole tout fadasse et bonjour à Delsin Rowe, jeune écervelé de la tribu des Akomish qui aime glander et jouer de la bombe à peinture sur les murs qui sont pas forcément les siens. Delsin mène sa vie paisible de jeune con irresponsable tranquillement jusqu’au jour où il se trouve sur les lieux d’un accident de la route, un convoi de prisonniers transportant des « porteurs » vient de se planter et Delsin absorbe les pouvoirs d’un des détenus par simple contact, et là tout part en sucette, mais bien bien, pas à moitié.

Parce que les « porteurs » sont considérés comme nuisible par les autorités et sont pourchassés pour ce qu’ils sont, même s’ils ont rien fait de mal. Oui, c’est du Heroes, X-Men, etc… Le scénario innove pas vraiment et on reste dans une recette classique de super-héros mais le jeu est fun parce qu’il a un côté décomplexé et jouissif que tout jeu sur un type avec des super-pouvoirs devrait avoir, un aspect « putain c’est trop cool j’ai des pouvoirs » rigolo qui colle bien à l’ambiance. Et si l’histoire ne surprend pas, l’écriture reste fun et les rendus des visages sont très convaincants, donnant aux personnages 100 fois plus d’épaisseur que les trucs en cartons des Infamous précédent.

J’aime rarement les open-worlds mais celui-ci, comme pour Far cry 3, me convainc parce qu’il reste axé sur le fun et l’action sans se prendre trop au sérieux, donc on allume la console pour s’amuser à tout péter, c’est léger, efficace et direct. Concrètement on retrouve une structure classique pour ce type de jeu : bases à défoncer pour débloquer les missions du quartier en question, plusieurs types de missions éparpillées qui se répètent sur toute la carte, rien de révolutionnaire mais j’ai trouvé que l’histoire arrivait à se dérouler de manière fluide sans qu’on s’ennuie et le côté un peu « chasse à l’homme » vous pousse à la suivre sans trop vous perdre, on garde le rythme et pour le genre c’est un exploit. On progresse en débloquant des pouvoirs pour finir de plus en plus puissant et bad-ass, tout faire péter et plutôt jouissif.

Et bien sûr il y a le côté graphique, là ils se sont bien défoncé, le jeu est super beau, la ville garde un ton chaud et vivant tandis que les pouvoirs donnent un côté « feu d’artifice permanent » aux graphismes, on en prend vraiment plein la gueule. Bien sûr, l’impression vient peut-être du fait que c’est mon premier jeu next-gen et que je suis pas encore un connard blasé (ou un joueur PC condescendant). Comme je l’ai dit plus haut ils ont aussi pu rendre leurs personnages plus vivants grâce à une modélisation et un « jeu d’acteur » convaincants. Les personnages sont bien écrits et changent un peu des héros classiques, Delsin, son frère, Fetch ou encore Augustine m’ont tous bien plu.

Second Son est le premier Infamous qui me convainc vraiment, grâce à son côté fun décomplexé et sa maitrise technique, c’est un jeu où on s’amuse, qui garde le rythme, ne traine pas trop en longueur. Le seul reproche que je peux lui faire serait de rester collé aux canons de la structure open-world, il n’apporte rien de neuf, il prend la recette et l’applique. Il fait ça bien mais sans réelle innovation ou génie, il fait le boulot, mais il le fait bien.


Titre
: Infamous Second Son
Développeur : Sucker Punch
Editeur : Sony Computer Entertainment
Machine : PS4
Date de sortie : 21 Mars 2014

Laisser un commentaire