Far Cry 4, harcèlement ludique

 Far Cry 4 est un Far Cry 3 en vacances à la montagne, l’air frais, les sommets enneigés, les balades en forêt. Moi quand je vais en vacances, je glandouille en profitant du paysage, et bien là chez Ubisoft ils ont fait un peu pareil, ils ont glandouillé en profitant du paysage… mais surtout du succès presque-surprise de l’opus précédent.

On imagine très bien le producteur qui débarque en réunion en s’écriant : « OK les gars, Far Cry a bien marché, la direction veut pareil pour dans deux ans. Donc on va reprendre le 3, changer le lieu, changer la tête du méchant, remplacer les animaux, mais sinon vous touchez rien ! Le premier qui veut innover il est viré », et c’est vraiment l’impression que donne le début du jeu, qui met l’accent sur un méchant « charismatique-raffiné-psychotique-imprévisible » kidnappant le héros… Oui, c’est la version 2014 de Vaas, même principe, même impact recherché de classe/peur/fascination pour un antagoniste, et même sentiment de s’être fait avoir quand on le revoit plus pendant 10-15 heures de jeu.

Sinon le principe reste le même, on se balade avec ses armes en flinguant les méchants, on libère des « tours » qui vont nous faire découvrir la carte au fur et à mesure (mécanisme de tous les AAA Ubi depuis 10 ans), on neutralise les camps ennemis au nom des gentils résistants, et pour meubler on bourre le jeu de missions annexes, d’évènements aléatoire et d’activités diverses. C’est d’ailleurs un peu bizarre quand un jeu vous dit que vous avez de nouvelles « activités » disponibles, j’ai eu l’impression d’être un gamin qu’on aurait laissé dans un centre aéré pour la journée, sentiment qui sera confirmé par la suite, mais après tout on appelle pas ça un « bac à sable » pour rien.

On retrouve d’ailleurs le feeling du jeu précédent, c’est exactement pareil au niveau du gameplay, copie conforme donc solide, un bon impact des armes et un déplacement agréable, les amateurs de FPS seront dans leurs petits souliers. On a par contre toujours un système de loot assez incompréhensible, on récupère sur les cadavres une quantité phénoménale de trucs sans intérêt (photos, capotes, livres…) simplement pour les revendre au premier sherpa qui passe et avoir de l’argent. On se retrouve assez vite avec beaucoup trop de sous pour nos besoins ce qui rend le système inutile à long terme. Du coup c’est bizarre d’implémenter un système comme ça, hérité des RPGs où il est fort utile, alors qu’on ne se sert de rien de ce qu’on ramasse à part les balles…

Autre absurdité rigolote (façon de parler) : On passe notre temps à tuer et dépecer des animaux rares, voire des espèces protégées, pour se faire des putain de ceintures ou des portefeuilles. Et quitte à passer pour un écolo rabat-joie, le côté obligatoire de ce pan de jeu m’a un peu emmerdé. En effet, on arrive très rapidement à la limite de notre équipement, et chaque pièce à upgrader nécessite la peau d’un animal particulier… Oui parce que tu comprends, pour faire un carquois niveau 3, il vaut mieux prendre de la peau de tigre du Bengale, parce qu’en peau de vache ça tiendrait pas, c’est très technique le tannage… Autant la polémique sur la chasse à la baleine dans Assassin’s Creed m’avait paru ridicule, autant là j’aimerai bien qu’on m’explique pourquoi ça perturbe personne, rien ne le justifie à part « chasser des bestioles c’est fun ».

En parlant d’animaux, on a aussi la faune la plus agressive de la planète dans Far Cry 4. Dans un soucis de divertir le pauvre joueur, les game designers ont cru bon de créer des animaux qui attaquent le héros à longueur de temps, genre toutes les 2 minutes on se fait sauter dessus sournoisement par un ours, un tigre, un loup, un serpent, un aigle (oui, les loups et les aigles attaquent les humains dès qu’ils les croisent, c’est connu). Ajoutez à ça les évènements aléatoires se produisant derrière chaque buisson, comme une prise d’otage, une escarmouche, etc… et le joueur ne passe pas une minute de jeu tranquille sans se prendre un truc sur la figure. Et on finit par courir tout droit alors qu’on se fait courser par un pauvre ersatz de loutre en gueulant « Non mais lâchez-moi avec vos évènements à la con !!! Laissez-moi tranquille !!!!! ». Far Cry 4 invente le jeu en monde ouvert qui ne te laisse même pas la liberté de souffler deux secondes. Faudrait peut-être penser à être subtils dans le dosage les gars…

Farcry_pierre

Pierre Gousseau a illustré mon propos de manière fort cohérente avec ce dessin (merci Pierre)

Et si, en fins observateurs, vous vous demandez pourquoi je n’ai pas parlé du scénario, c’est que je garde le meilleur pour la fin, bien sûr ! Ah non, c’est juste qu’il est inexistant… Dans l’épisode 3, même si l’écriture ne brillait pas par son génie, on avait au moins la politesse de donner au héros des objectifs un minimum motivants, on devait libérer les amis de Jason ou découvrir ce qui leur était arrivé pour enfin essayer de quitter l’île. Le jeune Brody était juste un jeune riche venu faire la fête qui se retrouvait dans un merdier pas possible, et la progression vers le mercenaire mystique avait un certain panache. Ici, même pas, vous arrivez au Kyrat, les miliciens locaux qui luttent contre le tyran Pagan Min s’exclament « Oh, le fils de notre vieux pote, vite, donnez-lui une pétoire, c’est sûrement un mec bien ! » Et voilà, vous êtes le plus grand guerrier du monde.

Comme beaucoup de ses copains, Far Cry 4 reprend la recette de gameplay de son prédécesseur, la bourre ras la gueule d’encore plus d’ingrédients dans tous les sens, enlève la légère touche d’âme qui en faisait le sel, et la livre au client avec une catapulte marketing bien huilée. En conclusion, si vous avez aimé Far cry 3, continuez à y jouer, vous ferez des économies… Celui-ci n’est pas forcément un mauvais jeu, mais il n’apporte rien de plus et pêche pas excès de zèle dans la quantité « d’activités ».

4 réponses

  1. fabuleux commentaires j’en ai ri jusqu’aux larmes au point que mon Chihuahua m’a attaqué de rage , même pas tranquille pour lire ce test , à croire qu’il a été soudoyé par Ubi Soft …Je crois que j’ai fait une super affaire en m’arrêtant à Far Cry 2!!!….Un grand merci

    • bravo pour le commentaire et l’analyse très fine du jeu .Farcry 3 reste le must du jeu immersif et captivant avec un univers de carte postale ( comme dans Farcry 1 ) . GTA 5 fait mieux dans le gameplay mais c’est pas la même histoire.!!!!

      • Merci beaucoup !
        J’avoue ne pas du tout aimer GTA cependant (même si je n’ai pas fait le 5, j’ai fait San Andreas, et GTA 4), encore un de mes jeux « que tout le monde aime sauf moi ». J’essayerai le 5 si je le trouve pas cher, peut-être

Laisser un commentaire